Le musée de L’Ermitage à Saint-Pétersbourg

0
805

L’Ermitage, un musée au bord de la Neva

 

Immersion au Musée de  L’Ermitage à Saint-Pétersbourg, l’un des plus importants du monde, où l’architecture et la riche décoration des bâtiments rivalisent avec les œuvres exposées,  et qui abrite un patrimoine culturel depuis les temps préhistoriques jusqu’à nos jours.

C’est un complexe qui comprend cinq bâtiments, dont le principal est le « palais d’hiver ».

Miracles sur le palais

Le Palais est construit au bord de la Neva sur la volonté du tsar Pierre le Grand. Les bâtiments sont ravagés par un incendie en 1837, et reconstruit à l’identique, pierre par pierre  par Nicolas 1er, tel un miracle.

En 1917, l’ancien palais des Romanov est le théâtre de la Révolution d’Octobre. Comme un deuxième miracle le bâtiment ne va subir aucun acte de vandalisme. Lénine avait donné des ordres afin que les églises et les palais soient protégés, il n’en fût pas de même avec les vies humaines…..

Pendant la seconde guerre mondiale, la population se mobilise pour sauver le musée de l’Ermitage et ses œuvres, cible de l’artillerie allemande.

Le musée de l’Ermitage aujourd’hui…..entre rêve & fascination !

C’est l’impératrice Catherine II qui a donné au musée l’aspect que nous lui connaissons aujourd’hui. Il faut reconnaître que c’est un véritable bijou architectural.

Mentionnons le plafond à caisson de la galerie. Les peintures sont exécutées par des élèves de Raphaël. C’est une reproduction à l’identique des Loges de Raphaël du Vatican.Plafond de la galerie du musée de l'Ermitage

Notons aussi les sols en marqueterie de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg

Sol en marqueterie du musée de l'Ermitage
Parquet

Troisièmement, une collection de vases à la taille monumentale ainsi que les colonnes des galeries et de l’escalier du Jourdain sont façonnées « en mosaïque russe« . Pour fabriquer cette mosaïque, on débite la pierre en petites plaques de deux à quatre millimètres d’épaisseur. Elles sont ensuite sélectionnées méticuleusement et collées une à une sur la base métallique ou de pierre du futur objet)

Vase
Mosaïque russe

Enfin, les bâtiments qui hébergent le musée se trouvent au centre de Saint-Pétersbourg classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

En ce qui concerne l’impératrice, c’était une grande collectionneuse qui acquit un grand nombre de tableaux, voire des collections entières, une profusion de chefs-d’œuvre tel que : des tableaux de Poussin, Matisse, Rembrandt, Rubens,le Titien, Van Gogh, Watteau, Picasso, Renoir…..sans oublier des œuvres de Léonard de Vinci et de Michel Ange.

Avec plus de 16000 toiles exposées, le musée détient la plus importante collection du monde.

L’escalier du Jourdain de l’Ermitage

Escalier principal du musée de l'Ermitage
Escalier Jourdain

L’escalier principal du Palais d’Hiver construit par l’architecte Bartolomeo Rastrelli, date de 1762. Il faut souligner que c’est l’une des rares parties du palais à avoir conservé le style d’origine du 18 ème  siècle.

Visite du musée de Saint-Pétersbourg avec cette vidéo :

Petite sélection d’œuvres majeures exposées au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg :

Voltaire à l’Ermitage

Voltaire
Sculpture

Il faut dire que « Le Voltaire assis », est un marbre qui a fixé l’image du philosophe au fil des générations. Il s’agît d’une œuvre de Jean-Antoine Houdon. Le premier exemplaire exposé au Salon de Paris en 1781, remporta un vif succès auprès du public. Œuvre aujourd’hui installé à la Comédie Française. Il existe une réplique de ce marbre, commandée par Catherine II et conservée à l’Ermitage. La représentation de la vivacité du philosophe font de cette oeuvre un chef-œuvre absolu.

La Femme à l’éventail d’Auguste Renoir 1881

Renoir au musée de l'Ermitage
La femme à l’éventail de Renoir

Tout le charme de la jeunesse et du naturel se dégage de cette toile.

Le visage de la jeune femme est peint soigneusement et s’oppose au flou des mains et de l’éventail. Renoir révèle encore dans cette œuvre tout son talent de portraitiste.

 Les Lilas de Vincent Van Gogh au musée de l’Ermitage

Van Gogh au musée de l'Ermitage
Les Lilas de Van Gogh

 

L’artiste a peint ce tableau en 1889, au moment de son admission à l’hôpital psychiatrique de Saint-Rémy-de-Provence. C’est un chef-d’œuvre chromatique avec l’utilisation des couleurs en petites touches. A droite du tableau, le fin tronc d’arbre est un clin d’œil aux estampes japonaises que le Van Gogh affectionnait tout particulièrement.

Cézanne au musée de l’Ermitage

Cézanne au musée de l'Ermitage
La Sainte-Victoire de Cézanne

La Sainte-Victoire, un thème unique d’une extraordinaire série de toiles peintes par Cézanne à la fin de sa vie. Le peintre aime peindre cette montagne, avec différents points de vue et à toutes heures de la journée. Le peintre se joue de la couleur et de la lumière.

Ea Haere ia oe de Paul Gauguin à l’Ermitage

Gauguin au Musée de l'Ermitage
Ea Haere ia oe de Gauguin

 

Gauguin peint ce tableau en 1891. La nature luxuriante lui inspire ces couleurs vives de Tahiti. Un thème qui ne quittera jamais l’artiste.

La meule de foin de Giverny de Claude Monet au musée de l’Ermitage

Monet au musée de l'Ermitage
Meule de foin à Giverny

 

Claude Monet aimait observer et peindre la nature. Cette toile peinte en 1886 est une première de la série consacrée aux meules qui se dressent dans les champs, près de sa maison à Giverny. Ce n’est en réalité, qu’un prétexte pour représenter le changement des saisons et jouer avec la lumière.

Portrait de Saskia en Flore de Rembrandt à l’Ermitage

Rembrandt au musée de l'Ermitage
Portrait de Saskia en Flore de Rembrandt

 

Tableau de 1634, Saskia est sans doute la jeune épouse du peintre, ici parée telle une déesse antique. Un fond sombre s’oppose aux couleurs vives de la couronne végétale et à la richesse du tissu brocard de la robe de la jeune femme.

A l’Ermitage se sont surtout les portraits qui constituent la collection de Rembrandt.

L’Ermitage à Saint-Pétersbourg est le plus grand musée du monde à ce jour, compte tenu du nombre d’objets exposés. Sa visite est une plongée dans l’art sous toutes ses formes.

Nic Blanchard-Thibault

A lire aussi : ▬ L’horloge du Paon et les collection

Claude Monet à l’Ermitage