L’Ermitage, les plus belles Collections du musée

0
480

Les collections de L’Ermitage

Musée de L'Ermitage
Les collections

L’Ermitage renferme de prestigieuses collections qui méritent d’être signalées.

A savoir, des majoliques italiennes, des émaux de Limoges, des porcelaines de Sèvres. La manufacture saxonne de Meissen est représentée avec le service Saint-André, qui est composé de 527 pièces décorées des symboles de Saint-André et des armoiries de la Russie.

Notons aussi les tissus et les tapisseries d’Europe occidentale.

La manufacture royale des Gobelins sont également exposées.

L’apogée est « L’horloge du Paon », pièce incontournable de la collection des horloges.

Horloge du Paon de la collection
L’horloge du Paon à l’Ermitage

James Cox, un joaillier britannique, a créé cette horloge en 1770.

C’est Grigori  Potemkine qui a commandité cette œuvre pour l’offrir à l’impératrice Catherine II.

L’horloge sise dans la salle du Pavillon, est protégée par une cage de cristal ornée de pierres précieuses. Commençons par examiner cette pièce aux influences orientales avec ses colonnes blanches aux motifs dorées. Elle est la salle la plus raffinée du musée avec ses 28 lustres de cristal.

Salle du Pavillon
Salle du Pavillon au musée

Il faut souligner le sol paré d’une mosaïque octogonale à l’antique, créé par les maîtres de l’Académie des beaux-Arts de Saint-Pétersbourg entre 1847 et 1851.

Mosaïque du musée
Mosaïque du musée

L’Ermitage – Les figurines de l’horloge

Les figurines fonctionnent toutes les heures à l’origine. Aujourd’hui, c’est tous les mercredi.

Trois figurines posées sur un tronc de chêne constituent l’horloge. Les protagonistes sont trois oiseaux :

Un hibou qui est le symbole de l’obscurité,

L'Ermitage - Le hibou, l'une des trois figurines mécaniques de l'horloge

Le coq pour le soleil,

L'Ermitage - Le coq, l'une des trois figurines mécaniques de l'horloge

Le paon synonyme de renaissance.

Le Paon de la collection de l'Ermitage
Le Paon de l’horloge

Il faut souligner que les trois oiseaux mécaniques sont en taille réelle.

L’Ermitage – Le mécanisme de l’horloge

Chaque semaine l’automate se met en route.

D’abord le hibou ouvre le spectacle en tournant sa tête à droite et à gauche, il ferme et ouvre les yeux.

Ensuite, le paon rentre en action. Il tourne sur lui-même pour exposer fièrement ses plumes d’or.

Le Paon de l'Ermitage
Le paon de l’horloge

En dernier lieu, le coq confirme le passage de la nuit au jour par son chant.

Par ailleurs, notons une libellule posée sur un champignon (indiquant l’heure) et un écureuil qui entrent en mouvement toutes les heures avec une sphère à carillon sonnant d’un son cristallin, les heures.

Une vidéo qui illustre bien le mécanisme de l’automate :

Des millions de visiteurs viennent chaque année, admirer cette merveille d’art et de technique du passé.

Pour conclure, le musée de L’Ermitage renferme un patrimoine culturel exceptionnel. A ce jour il est devenu un site incontournable.

Nic Blanchard-Thibault