Picasso – Musée de Barcelone, ses premières œuvres

0
969

Pablo Picasso sous un angle moins connu du public.

Musée

Une visite à Barcelone au Museum Picasso, composé de cinq palais du XIIIe et XIVe siècle en pur style gothique catalan. Ce musée mérite le détour tant par son architecture que pour son impressionnante collection ; il est consacré à la jeunesse du peintre et certaines œuvres sont souvent peu connues du grand public. Par exemple, on y découvre notamment les premières influences d’un artiste qui lui-même allait influencer tout un siècle.

Museum Picasso de Barcelone

Pablo Picasso est un enfant prodigue, qui a maîtrisé très jeune le dessin et la peinture classique. Son père enseignant à l’Ecole de la LIotja (Ecole supérieure d’arts) à Barcelone l’inscrit au concours d’entrée. Le jeune Pablo est accepté pour avoir exécuté en une seule journée le sujet d’examen pour lequel on laisse généralement un mois aux candidats. A 16 ans Picasso atteint le plus haut niveau artistique des meilleures écoles d’art d’Espagne. C’est grâce au poète Jaime Sabartès, ami et secrétaire du maître que toutes ces œuvres qui couvrent la période 1890-1917 ont été accumulées. Picasso lui-même offrira au musée plus d’un millier de tableaux avant de partir pour Paris.

Jaime Sabartès

Jaime Sabartès
Jaime Sabartès

 

« Chez Picasso, les mots précèdent directement les idées ; il dessine par impulsion, puis son dessin lui suggère davantage : les mots viennent alors en complément pour achever l’image esquissée par des lignes ou tout autre mode d’expression.» déclare le poète.

 

 

Parmi les œuvres: dessins d’un enfant prodige, tableaux de la période bleue, les premières représentations du cubisme et la série complète des Ménines.

Picasso – la première communion

Picasso - La première communion

 

La première communion de 1896 est le premier tableau que le jeune artiste expose à la mairie de Barcelone. Le peintre n’a que quatorze ans lorsqu’il le réalise. Dans cette œuvre aux lignes académiques, l’artiste joue sur les contrastes. A un fond sombre s’oppose le blanc éblouissant de l’autel et des habits, accentués par le tissus rouge du prie-Dieu et de la tunique de l’enfant.

Picasso Science et charité

Picasso - Science et charité

Science et charité de 1897 – Appelé aussi Visite à la malade, thèmes conventionnel et religieux, donc, loin de l’image que nous pouvons avoir de l’œuvre du maître. Un médecin représente la science. Le peintre José Ruiz Blasco, père de Picasso, sert de modèle. Une religieuse symbolise la charité et c’est une mendiante rencontrée dans la rue qui pose pour ce personnage. D’autre part ce tableau s’inspire du réalisme social, et montre les talents de son auteur qui n’a alors que seize ans ; Picasso reçoit d’ailleurs la médaille d’or de l’exposition de Malaga pour cette œuvre.

Arlequin

Picasso - Arlequin

Arlequin -1917- Ce tableau nous transporte dans le monde du théâtre, avec son rideau, sa balustrade, et cet arlequin avec son costume à losanges, tels des facettes d’un diamant. C’est le danseur et chorégraphe Léonide Massine que le peintre venait de rencontrer à Rome qui aurait inspiré le maître.

Picasso la coupe bleue

la coupe bleue

La coupe bleue – 1902-03 – Mon coup de cœur pour cette œuvre verticale, où les fleurs s’envolent dans l’espace. Le verre brille avec le blanc, source de lumière. Les pétales de fleurs rouges écarlates semblent surgir d’une nuit imaginaire.

Pour le peintre :

« Un tableau n’est jamais une fin ou un résultat, mais plutôt un heureux hasard et une expérience »

Nic Blanchard-Thibault