Radio Birdman, de Radios Appear à nos jours

0
559

Radio Birdman, les débuts à Sydney

Radio Birdman est l’un des premiers groupes indépendants australiens à porter l’étiquette punk, aux côtés des Saints. Tout commence en 1974 à Sydney avec la rencontre entre le guitariste Deniz Tek et une bande de musiciens autochtones. Deniz Tek est originaire d’Ann Harbor tout comme l’un de ses groupes favoris, les Stooges. A cette époque,  il effectue ses études de médecine en Australie. Le soir venu, il parcourt les bars, lui et sa guitare. C’est là qu’il fait la rencontre de musiciens locaux, notamment le chanteur Rob Younger et le batteur Ron Keeley.

radio birdman radios appear

Chris Masuak guitariste des Jackals rejoint bientôt le groupe, suivi de près par Pip Hoyle (pianiste et ami d’étude de Deniz Tek) et le bassiste Karl Rorke. (Remplacé ensuite par Warmick Gilbert).

L’idée est dans l’air du temps : ils veulent monter un groupe anti establishment, anti-commercial,  bref, sans compromis. Leurs goûts musicaux largement inspirés des Stooges, Doors et MC5 se traduisent sur scène par un son d’une véritable violence, avec une certaine vision artistique avant-gardiste.
Chaque performance était unique, frénétique et impulsive. Ils jouaient le plus souvent comme s’il s’agissait de la dernière , et pouvaient inclure à tout moment, le théâtre, la danse, ou la lecture de poèmes… Une sorte d’état d’esprit dissident, à des lieux des standards imposés à l’époque par l’industrie rock.

Évidemment, en 1974 ce concept novateur leur ferme progressivement les portes des salles de concerts. Radio Birdman finit cependant par élire domicile dans la petite salle d’un Pub sur Taylor Square finalement renommée l’Oxford Funhouse. La salle devenue leur repère devient également celui d’autres groupes partageant un état d’esprit similaire. Le Funhouse devient donc peu à peu le sanctuaire de la scène punk naissante à Sydney.

radio birdman radios appear

Radio Birdman : Burn My Eye  et Radios Appear – 1976

En 1976, le groupe publie un premier EP Burn My Eye et un album devenu culte aujourd’hui: Radios Appear. Les deux enregistrements à très faibles budgets sont réalisés par étapes sur le 24 pistes des studios Trafalgar, les jours où il n’y a pas de clients payants. L’album fait l’objet d’une auto-distribution en quantité très limité, ne laissant que peu de places à sa promotion, faute de financements.

Coup de main du destin…

C’est à cette même époque qu’un autre groupe punk australien The Saints commence à faire parler de lui. Seymour Stein président du label Sire Records alors en Australie pour signer les Saints, s’attarde un soir au club Funhouse et assiste à un concert de Radio Birdman. Séduit par leur prestation, il signe le groupe dans la foulée. Avec en prime, l’opportunité de retourner en studio afin de peaufiner l’album Radios Appear et d’y ajouter quelques titres. C’est cette version qui paraîtra en 1978.

Mais cette belle envolée vers l’Europe et l’Amérique est de très courte durée. Le label Sire Records en difficulté financière, lâche nombre de ses groupes dont Radio Birdman. Une tournée américaine avec les Ramones est annulée. En mai 1978, ils enregistrent malgré tout leur deuxième album Living Eyes au Rockfield Studio au Pays de Galles. Faute de distribution, les bandes resteront finalement au placard. Il faudra attendre 1981 pour les voir ressortir.

Sans label, sans argent ni distribution, l’avenir du groupe est compromis. La scène du Funhouse attirant des groupes et un publique de plus en plus violent est bientôt fermée. Après un dernier concert à l’Université d’Oxford en juin 1978, le groupe se sépare.

Radio Birdman : Aloha Steve And Danno

Une reformation inespérée pour Radio Birdman

Coup de théâtre, Radio Birdman se reforme en janvier 1996 avec tous les membres originaux de 1978. Au total, ils effectuent quatre tournées nationales en Australie et enregistrent un album Live intitulé Ritualism. Initialement disponible uniquement par courrier sur leur propre label Crying Sun Records dans un pur esprit DIY, l’album connaît ensuite les circuits de distributions officiels.

A noter également dans l’histoire étonnante de ce groupe dont la légende aura permis une reformation plus que durable, un nouvel album en 2006 Zeno Beach. Il s’en suivra une tournée mondiale en 2007 avec plus de 80 concerts en Australie, en Amérique du Nord et en Europe. Le tout couronné par un coffret complet paru sur le label Citadel en 2014. Ce coffret comprend 7 CD et 1 DVD, avec des remastering des versions officielles du groupe, et, cerise sur le gâteau, un enregistrement du célèbre concert du 12 décembre 1977 au Paddington Town Hall. Ce soir là, la salle de concert est partiellement détruite…

Le line-up actuel de Radio Birdman comprend Nik Rieth à la batterie et Dave Kettley à la guitare (en remplacement de Chris Masuak, membre de longue date). Mais également Jim Dickson à la basse ainsi que les membres fondateurs originaux Rob Younger, Pip Hoyle et le guitariste Deniz Tek.

Le groupe tourne encore régulièrement en Australie et en Europe… symbole d’une mystérieuse longévité…

Auguste Marshal

A lire également :