Gustav Klimt – Du Cycle d’Or à l’impressionnisme

1
1242

Gustav Klimt – Du Cycle d’Or à l’impressionnisme

 

C’est en 1897 que la Sécession Viennoise est fondée sous l’égide de Gustav Klimt avec un groupe d’architecte, leur but est de se détacher des enseignements académiques pour fusionner les sphères des arts plastiques et ceux des arts appliqués pour engendrer un Art total. Les portraits féminins ont marqués son œuvre, notamment « Le Baiser ».

Pour commencer, parlons du Cycle d’or :

Le Baiser – Judith – Adèle Bloch-Bauer – trois œuvres enrichies et sublimées par l’utilisation de l’or.

Gustav Klimt – Le  baiser

Le Baiser, portrait de Gustav Klimt
Le Baiser de Gustav Klimt

Le Baiser (1907-08), portrait le plus célèbre exprime à merveille l’esprit de la Sécession et en deviendra le symbole. Dans ce tableau, l’auteur représente une réalité idéalisée dans un espace irréel. Seule la femme renvoie à un modèle en chair et en os, son doux visage témoigne d’un abandon. L’homme, lui se perd dans l’ornementation, seule sa tête et ses mains sont visibles. Le peintre exploite ici le thème de l’utopie amoureuse et de son pouvoir. Pour lui seule la femme se laisse ravir par l’enivrement que peut procurer l’amour.

L’or domine dans cette œuvre tout comme dans le tableau intitulé Judith, l’artiste est dans sa pleine maturité artistique.

Gustav Klimt – Judith

Judith Portrait de Gustave Klimt

Ici Judith, l’héroïne, portrait d’une femme fatale et séductrice, au regard moqueur et dominateur. Son tour de cou, large bijou, qui sépare la tête de son tronc fait allusion à la décapitation du tyran Holopherne, dont elle tient la tête en bas à droite. Son corps est travaillé en surface peinte qui émerge de l’or. Par ailleurs, Klimt réalise les montagnes et les arbres du fond en  partant d’une frise du palais assyrien de Sennacherib à Ninive, selon les historiens.

Frise du palais
Frise du palais assyrien de Sennacherib

Portrait d’Adèle Bloch-Bauer (1907)

Portrait de Gustav Klimt
Adèle Bloch-Bauer

Portrait de l’une des muses du peintre. L’œuvre est enrichie par l’or, qui s’oppose à la chevelure noire du modèle.

Femme à l’éventail de Gustav Klimt (1917)

Portrait de Gustav Klimt
Femme à l’éventail

Le modèle est représenté dans une robe qui ressemble à un kimono. Des ornements asiatiques constituent le fond, qui est du à l’admiration du peintre pour les estampes japonaises. La peau de la jeune femme émerge des tissus richement ornés. L’éventail cache pudiquement la poitrine.

 

En 1901, Van Gogh fait ses premières expositions. Les critiques parlent de lui en termes enthousiastes.

Klimt abandonne son style d’or, il est influencé par la peinture française,  et les impressionnistes.

Pendant quelques temps l’artiste réalise des œuvres de paysagistes:

Allée Schloss Kammer de 1912 de Gustav Klimt

Allée Schloss Kammer de Gustave Klimt
Allée Schloss Kammer

C’est l’influence de Van Gogh qui marque l’œuvre de Gustav Klimt. C’est une représentation vivante de la nature.

Ensuite les paysages deviennent plus colorés et plus abstraits.

Jardin fleuri avec tournesols de 1906

Jardin fleuri de Gustave Klimt
Jardin fleuri et tournesol

Notons le feuillage luxuriant ainsi que la représentation de grandes fleurs.

Les paysages reflètent le plaisir du peintre, à travailler la couleur et les formes.

Par ailleurs, les portraits féminins, la passion du peintre, animent toute sa vie.

«Je ne m’intéresse pas à ma personne, mais aux autres êtres, par-dessus tout féminins»

Gustav Klimt – La danseuse

Portrait de danseuse
La danseuse de Klimt

Klimt réalise ce tableau entre 1916 et 1918, donc,  il s’agit là de l’une des ses dernières peintures.

La belle représentation d’une jeune femme tenant un bouquet de jonquilles. La robe colorée du modèle se fond sur un arrière-plan constitué par la multitude de motifs floraux.

Les dernières pièces de l’artiste sont caractéristiques par le fait que les vêtements du modèle et l’ornement se fondent pour presque ne former qu’un.

En conclusion, les inspirations de Gustav Klimt sont de toute évidence éclectiques. Par exemple, elles sont puisées dans des époques aussi diverses que celle de la Grèce, peintures européennes de la fin du moyen-âge et école japonaise. Il manipule avec adresse dans l’ensemble de son œuvre, le champ chromatique,  l’opposition entre la figuration et l’abstraction, entre l’impressionnisme et le symbolisme…

Gustav Klimt nous incite à observer attentivement ses tableaux pour découvrir sa personnalité.

«Quiconque désire me connaître comme artiste – et c’est tout ce qui compte vraiment – doit regarder attentivement mes tableaux et tenter d’y glaner ce que je suis et ce que je veux.»

Les œuvres du peintre dans cette vidéo :

Nic Blanchard-Thibault

Vincent Van Gogh : un génie créatif pour Antonin Artaud

 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.