Frank Zappa  Led Zeppelin et King Crimson -1969

3
8637

Led Zeppelin - Franc Zappa et King CrimsonSur la même platine en Octobre 1969

Led Zeppelin, Frank Zappa, King Crimson: 1969, l’année où toutes les musiques pénètrent chez vous… Érotiquement!

«69, année érotique…», susurre Jane Birkin de sa «non-voix». Et quel «érotisme»! Avant de les écouter, mirez ces trois pochettes et imaginez leur contenu: plus c’est long, plus c’est… et lorsque vous n’y tenez plus, engagez la tête de lecture au fond des sillons… quelle explosion! King Crimson, Frank Zappa et Led Zeppelin, rien que ça!

King Crimson: In the court of Crimson King.

«Puisque tout est désormais permis, déflorons nos partitions, lâchons des phéromones musicales au vent nouveau qui sauront séduire néophytes et affranchis, accouplons tous les publics aux arabesques de notre son».

Aussitôt pensé, aussitôt gravé. Légendaire par sa pochette, ce 33 tours en a cueilli plus d’un, en a séduit plus d’une… mais combien sont restés? C’est que le maelström est désarçonnant pour qui pratiquait jusque-là le «rock d’ici». Vu de près, une toile de Seurat ! A force d’écoute, on s’en éloigne un peu pour mieux en appréhender les formes progressives.

Frank ZappaHot rats. Ou comment jeter le trouble en «Rock-jazzerie»! De fait, l’exercice que nous propose l’ami Zappa est tout sauf du point de croix. S’y frotter nécessite la maîtrise absolue de son instrument… et la capacité à lire des partitions pléthoriques. Ce faisant, ne pas oublier le feeling parce que, sous une technicité affirmée, le sens de l’interprétation prévaut.

Frank Zappa – Willie the Pimp

Invitant brother Captain Beefheart à torsader quelques cordes vocales sur Willie The pimp, Jean-Luc Ponty à en «violonner» d’autres, Ian Underwood à croiser le stylo sur le papier à musique, Zappa tient bien raide sa baguette! Une fois l’oreille ouverte, laissons-nous pénétrer par cette transe subliminale !

Led Zeppelin : « II ». Celles et ceux qui ignorent ce disque n’ont pas besoin qu’on insiste, les autres en connaissent tous les aspects pour l’avoir retourné à satiété.

E-SSEN-TIEL !!! IN-CON-TOUR-NA-BLE!!! JOUI-SSIF!!!

Réunir ces trois pièces puis se les servir à l’enfilade? Attention! Excès d’orgasmes en prévision!

Led Zeppelin – The Lemon Song

Côté actualité: 1969, érotique?

Érotisme médiatique, pas vraiment! Dans l’actualité, le ciel vrombit au son du premier vol d’un Boeing 747 et d’un Concorde, où lorsque les américains prennent la raclée: Concorde, avion de ligne le plus bruyant de tous les temps! Naissance de MC Solar à Dakar et du Parti Socialiste à Issy-les-Moulineaux. A 12 ans, l’un des deux accédera à la présidence de la république française. Qui a dit que nous étions gouvernés par des «vieux»? Premier pas sur la Lune d’ Armstrong. D’ autres du même nom y auraient joué de la trompette ou fait du vélo. Sharon Tate se fait assassiner par les adeptes de Charles Manson. Où comment se venger de ne mesurer qu’ 1m57. Pour faire face, proposer trois albums n’a rien pas de trop.

En parallèle à notre trio, Abbey road, Let it bleed, Tommy, Kick out the jamFrom Elvis in Memphis ou Nador s’élancent à la poursuite du cœur des rockers, bien avant que Julien Clerc ne s’en charge. Dans les Hit Parades? Sur les ondes gauloises, des artistes clament: «Que je t’aime» à une «Venus» sur «Les Champs Elysées». De l’amour, rien que de l’amour!

En octobre 1969, Led Zappa King suintent l’érotisme par toutes leurs notes. A n’en pas douter, Gainsbourg les a écoutés.

Thierry Dauge

Article précédentEdward Hopper – Peintre de la mélancolie
Article suivantSuzi Quatro -The girl from Detroit City
Thierry Dauge
Vendeur d’accessoires automobiles sur les marchés, contrôleur de fabrication, fraiseur, délégué commercial, infirmier, cadre de santé formateur, enseignant en IUT … à suivre. Amoureux des 70’s et du hard rock en particulier. Auteur d’un roman, d’un recueil de nouvelles et d’un essai musical autobiographique … sans éditeurs. Chroniqueur sur Culturesco par amour de l’écriture musicale, serviteur du rock sous toutes ses formes, même en français : «Certaines addictions se doivent d’être cultivées».

3 Commentaires

  1. 69 c’est aussi Woodstock et le retour des Stones sur scène, d’abord avec le concert gratuit de Hyde Park en mémoire de Brian Jones (invités: Donovan, Jethro Tull, King Crimson et Blind Faith), puis la tournée triomphale aux Etats-Unis terminée par le tragique show d’Altamont.