The CURE concert des 30 ans de DISINTEGRATION en streaming

0
585

Disintegration en Live : Trente ans plus tard

"<yoastmark

Dedicated to Hân until the end

The Cure en concert : au sommet de la maturité

Nous sommes fin mai 2019, The Cure fête le trentième anniversaire de la sortie de Disintegration, l’album qui a mis sur orbite le concept même du groupe alliant pop accrocheuse et mélodies sombres. Les veinards de l’hémisphère Sud : Sydney – Australie, les voient débarquer dans le « bush » à l’issue d’un nombre impressionnant de concerts.

The cure 2019

The Cure concert 2019

Adeptes de la « cool attitude », et plutôt malins, ils laissent la terre entière profiter de leur dernier concert … en streaming sur Youtube. L’idée est tellement bonne qu’on peut imaginer le nombre de fans branchés sur l’écran ce jeudi midi, 30 mai 2019, que ce soit en France ou ailleurs dans le Monde. Le magnifique embouteillage que ce devait être !

« Décontractés du gland » (Les valseuses- B. Blier), nous avons patiemment attendu la suite des événements. Le lendemain, la dégustation gourmande des plus de deux heures de concert fut festive ! Prendre du recul favorisant l’objectivité …

Pour un événement absolument unique (!), sous un air détendu, le groupe propose une version ahurissante de son savoir faire !

Le concert démarre avec … les rappels ! Du jamais vu !!!

Robert Smith et Simon Gallup
Robert Smith et Simon Gallup

L’entame canonise les b-sides de la période Disintegration, (2 Late,  Babble, Esten, Fear of Ghosts entre autres). Le public, ébahi, s’ébaubi.

Cure enchaîne ensuite dans son intégralité, et dans l’ordre des titres, le somptueux album qu’est Disintegration. A nouveau, il apparaît impossible de ne pas craquer sur l’enchaînement : The Same Deep Water As You, Disintegration, Homesick, Untitled. C’est joué sans rature, de façon irréprochable, à la note près, identique au CD. Dans le public, certains sont transis, d’autres circonspects, un maelström de sentiments

Que pouvaient-ils faire après ça?

L’ultime rappel, avec Burn, Three Imaginary Boys et une reprise totalement inattendue : Pirate Ships de Wendy Walman, achève les survivants. Seuls les Cure pouvaient se permettre ce genre de final, aussi inconcevable qu’inédit.

The Cure Concert – perform Disintegration / Full concert

Souhaitons cependant qu’il en soit tout autrement le 23 août prochain, lors du festival Rock en Seine, à Paris, afin de nous laisser envoûter… à jamais.

Patrick Bénard

A lire également :