The Cure Nouvel album… 3 Conseils perso

0
2438

The Cure – Conseil perso… pour un excellent nouvel album!

 

The Cure nouvel album : voici plus de dix ans sans un seul nouvel album du groupe qui remplit pourtant les stades sans avoir rien à dire que ce que l’on sait déjà, mais qu’on adore. On va donc, en toute modestie, se permettre de donner quelques conseils pour un nouvel album qui, paraît-il, devrait débarquer, enfin ! cette année (et pas à Robert Smith seulement, sinon il risquerait de casser les dents qu’il me reste et ça serait encore plus difficile de lui parler au cas où j’aurais l’occasion de le rencontrer un jour, on peut rêver).

The Cure 2019
The Cure 2019

En tiendront-ils compte, on n’en sait foutre rien, mais qui n’ose pas, n’obtient pas… surtout écrit en français.

The Cure – Boys Don’t Cry

Pour commencer, évitez les tubes pops gnangnans style Let’s Go To Bed, Lovecats, Close To Me ou Friday I’m in Love. Préférez le genre Just Like Heaven, et vos chefs d’œuvre 10:15 Saturday Night, Boys Don’ Cry, Charlotte Sometimes. Passons sur Killing An Arab pour ne pas déclencher une fatwah chez les incultes.

The Cure – It Can never Be The Same

Ensuite, concentrez-vous sur des titres inédits que vous avez joués et qui ont bouleversé tous les fans: A Boy I Never Knew, Please Come Home, It Came Never Be The Same et un autre, dont j’ai oublié le titre désolé. Et le nec plus ultra : une version définitive de « Forever » d’une dizaine de minutes. Ca, c’est du Cure pur jus, celui qu’on aime, qui nous attendrit, qui nous bouleverse, qui nous fait chialer mais que vous savez si justement offrir. Bien remixés, vous tenez déjà une moitié d’un superbe album.

The Promise

The Cure nouvel album

Pour finir, il faut des envolées. A l’ancienne : A Forest, Faith, One Hundred Years. Et une fois la patte du groupe trouvée: The Kiss, Disintegration, Open, From The Edge Of The Deep Green Sea, Bare, The Promise. Ceci est dans l’esprit, dans l’idée. Ne pas reproduire ni plagier. Oui, il faut osciller entre l’épique et l’époque. Ne pas hésiter à se renouveler. Il vaux mieux surprendre que se méprendre.

Bare

Ce fut court, simple, rapide, évident. Merci d’en tenir compte et au grand plaisir de vous écouter et de vous voir cet été. A vous de jouer.

Patrick Bénard  

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.