Doum Doum Lovers – Amour, Guitares et Rock ‘n Roll

0
499
POP CULTURE RADIO La Culture POP a enfin trouvé sa RADIO !
Genres : radio
La culture se partage !

Doum Doum Lovers – Amour, Guitares et Rock ‘n Roll

Doum Doum Lovers
Crédit photo : Annie Bossut

Autour de minuit.
Vieilles rues pavées, séculaires et calmes.
La casquette légèrement en arrière sur le crâne, il marche.
Une rose dans les cheveux, elle marche.
Bras dessus bras dessous, ils marchent.
Du pas tranquille des contents.
Bon concert ce soir.
En première partie des p’tits gars d’Australie.
Les potes étaient là.
Cool fiesta.
Amour
Guitares
Rock’n Roll

Au moment où le soleil descend et que les choses vont mieux, peut-être les avez vous croisés au détour d’un bar-concert.
Elle, Kinou, et lui, JeanJean.
Les Doum Doum Lovers. Du Rock’n Roll. En duo. Elle aux baguettes, lui au médiator.
Du pur, du vrai, du sincère. One two three four.
Une belle et longue histoire sonique et humaine…

… qui commence par la saga d’un certain Jean-Jacques Didier alias…

JeanJean

JeanJean Thompson Rollets

Once upon a time in Périgueux

JeanJean, impossible de le louper. Toujours avec sa légendaire casquette de marin au long cours vissée sur le chef. À croire qu’il est né avec. Et impossible itou de parler du Rock à Périgueux sans évoquer le gonze. Ce serait mal. Car nous voguons vers l’incontournable chers lectrices zé lecteurs. Faut dire que ça fait maintenant trois bonnes décennies d’activisme rock’n rollien que le sieur a dans les santiags.

Les Puritains

Tout commence au milieu des années 80. JeanJean traîne ses guêtres avec une poignée de passionnés bien décidés à secouer les pruniers de la cité périgourdine. Biberonné aux Beatles et aux Stones, il empoigne la guitare vers ses 17 printemps et monte un premier groupe , les Puritains, sous perfusion Cramps et Sonics, et qui , malgré une existence brève, ouvrira pour Bérurier Noir qui s’aventurent alors pour la première fois en province.

Les Puritains
Les Puritains

Some Produkt

Le split des Puritains en 1986 va donner naissance aux Séminoles d’un côté et aux Thompson Rollets de l’autre, où va officier JeanJean à la six cordes et au chant. Parallèlement au groupe se crée l’asso Some Produkt que nos irréductibles gaulois supersoniques (Supersonix?) vont patiemment construire autour de la programmation de nombreux concerts. Dans l’élan c’est bientôt un fanzine, Wake Up, et une émission de radio, « La Nuit des Loups » sur Radio Périgueux 103, qui vont immortaliser une belle aventure qui se poursuit encore aujourd’hui.

Wake Up
Fanzine Wake Up

Les Séminoles

Thompson Rollets

Mais revenons à ces fameux Thompson Rollets que notre hyperactif casquetté a formé avec trois autres furieux pas mal connectés sur le wild sound australien. Repéré par Christophe Sourice, frappeur chez les Thugs, le combo va écumer les antres à décibels de France et d’Europe. La Dordogne part à l’assaut du monde, cramponnez vous bien ! Après un 45 tours produit par Brett Myers himself, gratteux classieux chez les antipodistes de Died Pretty, le coup de grâce sera donné avec la parution d’un, hélas, unique album -mais quel album ! – mis en boîte en Allemagne avec aux manettes l’ami Sox, batteur des Séminoles. L’épopée durera jusqu’en août 1993 après un nombre incalculable de participations à des splits et autres compilations fanzinesques. C’est aussi à ce moment que se crée un collectif d’assos, le Collectif 24, dont le but est de trouver une salle à Périgueux et à Bergerac.

Thompson Rollets
Thompson Rollets

Thompson Rollets – Fontenay-le-Comte – 1991

Summer of love

Mais, diantre, il n’y en a que pour JeanJean jusqu’alors… Et Kinou dans tout ça ?
Retrouvez votre flegme, foules impatientes !
Voilà…
Juin 1987. Le plus bel été pour le fougueux rock and roller . «J’ai craqué sur Kinou auprès de qui j’ai fait la cour et avec qui je suis en couple depuis ce temps là. »
C’était à un concert des Shériff et de Parabellum à qui JeanJean voue certainement une éternelle reconnaissance ! Kinou ne tarde pas à s’investir chez Some Produkt où, passionnée de photo, elle met en place un local participatif branché argentique. Une heureuse initiative qui permet aujourd’hui de conserver et retrouver de nombreux témoignages par l’image de cette période.

Kinou
Kinou

Squawk It Up

Après une courte parenthèse de deux ans durant laquelle il tâte un tantinet du Rock fusion, alors dans l’air du temps, au sein du trio Squawk It Up, JeanJean ajoute la casquette (Quand je vous dis qu’il aime ça les casquettes !) de programmateur de concerts à ses multiples talents. L’affaire commence dans un bar qui met sa cave à disposition. Deux jeudi par mois de nombreux groupes s’y succèdent dont les british de Headcleaner pour qui c’est le coup de coeur. Il leur propose alors de mettre en boîte quelques titres en acoustique. Coup de coeur bis. À tel point que, de fil en aiguille, l’idée de sortir une compilation de groupes en mode unplugged va se concrétiser sous la forme de deux vinyls, Hoola Hoop volume 1 et 2.

Squaw It Up
Squaw It Up
Squaw It Up
Pochette démo Squaw It Up

Fluck

Mais, voilà, ces galettes il serait de bon aloi de les faire connaître à un public toujours friand de nouvelles sensations. « J’ai d’abord imaginé jouer seul, mais mon peu d’expérience en la matière m’a poussé à monter un groupe aux consonances acoustiques à l’instar de la compil. C’est à ce moment-là que j’ai proposé à Kinou de jouer de la basse, elle avait quelques notions de guitare et elle a appris assez rapidement. » Deux vieux potes, Ludo à la batterie et Delphine à la guitare et aux vocalises, viennent compléter le tableau folk de Fluck, blase de la toute fraîche formation. Une belle histoire que ce Fluck : 250 concerts à travers la France, l’Italie, la Suisse. Un album ainsi qu’un projet original, mi-musical mi-théâtral, « Zic au Bahut », où le groupe, sur des textes d’Alain Feydri, raconte l’histoire du Rock depuis ses premiers balbutiements Blues.

Fluck – Folk Can Be Distorded

 

Fluck
Fluck
Fluck
Fluck

Intermède

Le 21ème siècle naissant trouve JeanJean et Kinou en mode pause. La petite famille Rock ‘n Roll s’est entre temps agrandie et le couple décide de freiner pour s’occuper d’Angélie et Nicolas, leurs deux enfants. D’autre part le jeune père de famille subit quelques déboires professionnels et ne se retrouve plus dans le fonctionnement associatif depuis l’explosion des deux assos, Some Produkt et Le Collectif 24, qui ont cédé la place à une équipe dont la politique ne cadre pas avec ses idéaux.

Pas vraiment la joie

« Musicalement parlant, ça m’a mis complètement à plat. Plus envie de rien faire. Heureusement, ma famille m’a apporté un rayon de soleil. On habitait alors une maisonnette dans les bois dans laquelle nous avions un local de répétition qui servait à l’époque pour Fluck. Cela m’a permis de ne pas trop perdre la main en composant et en enregistrant des maquettes. Je m’y suis isolé, n’allant quasiment plus dans les concerts ».
Mais il en faut plus pour abattre un lascar de la trempe de l’homme à la casquette…

JeanJean

Cinq ans ont passé…

… Et puis vient un soir, chez des copains. La nuit s’éternise. On boit des coups, on commence à sortir de bonnes vieilles pépites vinyloïdes. Sous la casquette Les neurones de JeanJean sont alors la proie d’une réaction sonico-chimique plus connue sous le nom de « Démon du Rock’n Roll ». Cinq longs tours du soleil sans sentir sous ses baskets la délicieuse brûlure des planches de la scène, c’en est trop. Le remède ? Monter un groupe semble la bonne prescription… Deux complices, Gaby aux fûts et Sylvain à la quatre cordes, sont illico recrutés et vite convertis. C’est reparti pour un tour…

Red Eye Ball

« Les Prunelles Rouges » sera la bannière de la nouvelle aventure musicale JeanJeanesque. Le trio prend son temps. Peaufine. Un an et demi plus tard les voilà affûtés. Premiers concerts. Ca roule. Une première trace gravée prend la forme d’un split 45 tours avec les acolytes de Turtle Ramblers, combo barattant une Trash Country Punkisante originaire de Bagnolet.

Red Eye Ball – In A While, I Smile – Split 45 tours avec Turtle Ramblers

« La JeanJean Touch »

Le rocker c’est comme le bon jaja, ça mûrit avec le temps, ça décante, ça se bonifie. Red Eye Ball va être pour JeanJean l’occasion de défricher de nouveaux territoires, et pas que musicaux. Le package et le concept qui peut tourner autour l’intéresse de plus en plus. Ainsi, lorsque le premier album, “Gamer Rider”, sort en vinyl chez Some Produkt, on peut découvrir en ouvrant la pochette gatefold un jeu de plateau inspiré du jeu de l’oie dont le thème est l’histoire du Rock en Dordogne. Cette sympathique démarche est évidemment très bien reçue, ce qui encourage le groupe à persévérer dans cette voie. Lorsqu’il est temps de concevoir un petit frère au premier opus, toujours chez Some Produkt, c’est une pochette 3D que les fans pourront admirer, équipés pour la circonstance de lunettes adéquates fournies avec l’album.

Red Eye Ball – Reportage FR3 à l’occasion de la sortie de l’album “Gamer Rider”

Clap de fin ?

2005-2019. Voilà ce qu’on pourrait lire sur la sépulture de Red Eye Ball au cimetière des gangs Rock ‘n Roll défunts. 14 belles années de concerts autour de projets atypiques. Aventure qui, aux dires de JeanJean, fut pour lui une des plus abouties.
Bon, et alors , c’est fini ? Pour de bon ? Basta ?
À votre avis…

Doum Doum Lovers

Portugal. Road trip. Sous le soleil écrasant un van taille la route. Le gonze au volant remonte sa casquette à l’arrière du crâne pour éponger son front ruisselant. Il discute avec la fille assise à côté. « « Dis-moi Kinou… les enfants sont grands… c’est super de reprendre la route… pourquoi ne pas mettre un peu de matos dans ce van et repartir faire les saltimbanques ? »

Doum Doum Lovers
Crédit photo : Annie Bossut

Car Kinou…

… Que devient-elle ? Je ne vous laisserai pas, fidèles aficionados, croupir dans ce suspense intenable. 2000 – 2019 : d’abord ce fut le solide apprentissage des percussions au sein d’une batucada. Et puis les petits diablotins du binaire électrique vont à nouveau pointer le bout de leurs cornes. Kinou s’équipe d’une batterie et intègre Never Late, excellent groupe de Punk Rock de Périgueux.

Doum Doum Lovers
Crédit photo : Annie Bossut

Libres

Oui. Libres sont-ils de tout engagement musical au moment où leur vient l’idée de remettre le couvert. Dans la cabine surchauffée du van viennent de naître les Doum Doum Lovers. Le déménagement dans une nouvelle maison tombe à point et va leur permettre d’y installer un local de répétition équipé d’un matériel d’enregistrement.

Doum Doum Lovers
Crédit photo : Annie Bossut

Et là…

… surprise générale et pandémique. Mister Covid s’invite et confine. Qu’à cela ne tienne le duo ne désempare pas. Non contents de peaufiner les premières compos et d’empaqueter une démo trois titres, il participe à la conception du numéro 10 du fanzine Dead Groll qui sera vendu avec un CD compil où figurent, of course, leurs premiers bébés.

Doum Doum Lovers
Crédit photo : Annie Bossut

2021…

… verra la reprise des concerts. Et là ça ne rigole pas. À ce jour et avec pas loin de 80 dates les Doum Doum Lovers se sont taillés une solide réputation de bouffeur d’asphalte et d’incendiaires de repaires décibéliques. Emportés dans son élan le groupe va aussi participer aux Sentiers de la Poisse, recueil de dix nouvelles illustrées et sonorisées par dix groupes rassemblés sur un CD accompagnant le livre. Puis le fanzine clermontois Rock Hardi leur offrira la place pour deux titres sur son CD compil.

Doum Doum Lovers
Crédit photo : Philippe Dubois

Cardio

Vous êtes essoufflés ? Pas eux. Adeptes du mouvement perpétuel, la JeanJean and Kinou Association (Prononcez « Associécheune », of course…) emporte amplis et bagages au studio Mag à Saint-Étienne pour y concocter avec amour leur premier album éponyme. L’objet, sorti par Some Produkt et le label italien Hellnation, bénéficiera de nombreux passages sur des radios et des fanzines européens. Si on ajoute à cela une belle tournée en France, Italie et Allemagne durant laquelle nos Lovers défendirent férocement (Mais toujours avec le sourire) leur progéniture vinylique, le résultat aurait comme du cousinage avec un franc succès.

Doum Doum Lovers

L’album

On a d’abord entre les mains…

… un superbe package tout de noir et blanc vêtu. Noirceur pour le package, blancheur pour le vinyle tapi bien au chaud entre les deux parois cartonnées. Le logo à la rose, dessiné par El Rotringo, s’étale sur une pochette sobre. La pochette intérieure, quant à elle, est confiée à Poup, complice de longue date. Une fois posé l’objet du délit sur la platine, le saphyr commence à mordre goulûment les premiers sillons. Et là… Par le plectre de Wayne Kramer  ! Oyez moi cette guitare ! Ou plutôt ces guitares. Amples, nerveuses, claires ou saturées qui, soutenues par le beat métronomique et increvable de Kinou, vont délicieusement passer au karcher vos cages à miel ravies.

Doum Doum Lovers
Album Doum Doum Lovers – Pochette : El Rotringo
Doum Doum Lovers
Album Doum Doum Lovers – Pochette intérieure – Dessin : Poup

Le Tunnel…

… ouvre les hostilités. Hymne accrocheur composé en plein confinement, Kinou y pose inlassablement la question « Où est la sortie du tunnel ? ». Désenchantés les Doum Doum Lovers ? Lucides, plutôt, mais toujours avec cette touche d’humour et de dérision élégante qui sont la marque de fabrique que l’on retrouve sur tous leurs morceaux. Comme « Hope Gives Live » à l’ambiance swampy, ou le furieux « Garde Un Chien D’Ta Chienne ».

Les textes…

… alternent entre les langues de Jim Molière et Bob Shakespeare, celles-ci s’offrant même une petite idylle sur «Nus sur une banquise », chanson délirante et un brin coquine à l’origine d’un clip magnifique où poindrait, va savoir, une métaphore iconoclaste du réchauffement climatique… Cerise sur le gâteau, on aura droit aussi à des petites friandises roots fleurant bon son Rockabilly comme ce « Face To Face ». Tandis qu’au rayon « Arrangements sympas et autres trouvailles » on fera une bonne affaire avec « Secrets » où JeanJean conclut sur une mélodie sifflée obsédante à souhait.

Doum Doum Lovers – Clip du titre “Nus sur une banquise”

Et l’avenir ?

Il semble bien prometteur aux dires de JeanJean :

En ce qui concerne nos projets 2024, on aimerait prendre le temps de composer et faire des démos à la maison. Dans la mesure où on serait prêt, on aimerait entrer en studio pour enregistrer notre deuxième album en décembre pour une sortie au début du printemps ou en septembre 2025. Idéalement une tournée promo serait top à la sortie de l’album. Du coup, dans l’intervalle si on peut s’entourer en termes de label, management et booking, ce serait formidable. Si des lecteurs ont des propositions, on est ouvert aux discussions !

À bon entendeur salut !

Un immense merci à Jean Jean et Kinou pour les tonnes d’infos et les photos issues de leurs archives personnelles !

Doum Doum Lovers

Face A
Le Tunnel – Pour Une Fois – Hope Gives Live – Looking For A Banshee – Garde Un Chien D’Ta Chienne – Secrets

Face B
Hurry Up – Face To Face – Un Pas Sur La Lune – Nus Sur Une Banquise – Anything At All – Outside The Box

Enregistré en août 2022 au Studio Mag à Saint-Étienne.
Prise de son, arrangements, mix et master : Ives.

Labels : Some Produkt et Hellnation

Musiciens additionnels :
Paola – choeurs, claps et tambourin
Ives – Claves, métallophone et tambourin

Le Facebook c’est par là

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.

Laisser un commentaire