FRANKY SINISTRA ET POUP : Les sentiers de la poisse

0
195
La culture se partage !

Voyage au bout de la malchance

Couverture des sentiers de la poisse

La déveine, la mélasse, le pépin, le manque de pot, la moscaille, la débine, le guignon, la scoumoune… Il y en a des mots pour désigner la mauvaise fortune, autant que de sombres circonstances dans la vie. Les deux complices Franky Sinistra et Poup en rajoutent une couche avec ce recueil du mauvais sort.

ÇA MITRAILLE

On connaissait déjà les méfaits livresques des deux gars : l’un, Sinistra, l’auteur aux mots alertes et incisifs, l’autre, Poup, l’illustrateur multi activiste, la plume encrée de noir, toujours prêt à crobarder. Les complices ont déjà commis deux ouvrages : Comme Des Chiens et Crossroads.

Ilustration de Poup pour Wall Street Crash
Poup : Fall Street Crash

Les voilà de retour pour un troisième volume conçu selon le même principe : un livre illustré accompagné d’un disque fomenté avec d’autres drôles. Quelle belle idée !

Franky Sinistra & Poup – Les sentiers de la poisse – Bande annonce (2022)

Ce voyage au bout de la malchance se présente en dix étapes, dix nouvelles où Sinistra mêlent destinées banales et failles ordinaires aux mouvements et soubresauts de l’Histoire, avec un grand H comme chez le Duc de Berne. Ainsi il déroule ses variations sur le Crash boursier de 1929, la Mission Appolo 11, l’affaire de Toronto avec les Stones en pleines piquouzes, ou le tournage de La Mort aux Trousses par Hitchcock. A chaque fois, Franky Sinistra surprend par son approche originale quand, inévitablement, quelque chose déraille… Le style s’affirme direct, sec. Ça mitraille dans les phrases, non sans humour. Noir bien sûr.

Poup : illustration de Buvard du crépuscule
Poup : Buvard du crépuscule

DE L’ENCRE ET DU SON

Le Poup, dont on vous a déjà narré les tribulations (POUP : Le Noir et Blanc dans tous ses éclats), demeure fidèle à sa route : du Noir et du Blanc, de l’encre à en faire baver un Tardi. Il incarne chaque récit de son acolyte par deux planches pleine page et un p’tit crobard final. Et comment dire ou le redire ? Ce gars a un talent fou, capable de vous transporter immédiatement sur la Lune, près d’un Super U ou dans la foule à Dallas un jour de Novembre 1963.

Poup : illustration pour Bill Douglas
Poup : Bill Douglas

Enfin, cerise sur ce gâteau empoisonné, dix formations ont participé aux jeux des correspondances musicales avec l’univers des deux funestes. A écouter avant, pendant, après la lecture, chacun choisira l’ordre des plaisirs. Citons pour l’exemple François Lebas, Le Réparateur, My Monkey Got The Key, Sheri Corleone et même le Franky Sinistra’s Magic Orchestra ! Que les autres nous pardonnent, toutes et tous figurent sur le Bandcamp également associé au livre-CD.

En tout cas, on se dit finalement qu’avec une telle maestria, ça valait bien la peine de titiller la fatalité.

Franky Sinistra & Poup : Les sentiers de la poisse / Préface d’Alain Feydri / Pop Sisters

Les sentiers de la poisse / Bandcamp

Le site de Poup :

https://laurentpoupinais.wixsite.com/poupkrobards 

 

Bruno Polaroïd

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.