WILCO : Cousin (2023)

0
216
POP CULTURE RADIO La Culture POP a enfin trouvé sa RADIO !
Genres : radio
La culture se partage !

Les cousins d’Amérique

Le groupe Wilco
Wilco : Patrick Sansone, Mikael Jorgensen, Jeff Tweedy, Nels Cline, Glenn Kotche, John Stirratt

L’an dernier, on avait laissé Jeff Tweedy caracoler avec Wilco à la tête de son double album au nom sans équivoque – Cruel Country -. Une évocation plus traditionnelle qui, il faut bien le dire, n’était pas forcément notre tasse de Bourbon. Cette fois, après avoir rangé selles et étriers, le Jeff et ses gars reviennent en ville, rejoignent leur base, le fameux Loft à Chicago, et renouent avec les prises électriques triphasées.

Wilco, l'album Cousin
Wilco : Cousin – Pochette de Azuma Makoto

En passant, ils ont ramassé une nana qui faisait du stop, la musicienne et productrice galloise Cate Le Bon. Un privilège car l’équipe travaille plutôt en autonomie. Cate en a profité pour pousser les vieux amis à rebosser ensemble pour la 13e fois… Et le résultat est inespéré !

Wilco – Infinite Surprise – Cousin (2023)

Effectivement, dès l’entame du disque, l’on retrouve le Wilco que l’on préfère, celui des années zarbies et de la trilogie expérimentale Yankee Hotel Foxtrot (2002), A Ghost Is Born (2004), Sky Blue Sky (2007). Un cliquetis hypnotique (De vieille montre ?), des percus décalées, la voix toujours fatiguée et émouvante de Tweedy, et surtout des guitares, en veux-tu en voilà, dans tout le panoramique. Faut dire que Jeff Tweedy, Pat Sansone et Nels Cline, tous les trois aux 6 cordes ne sont pas des manches – sic -. Surtout le Cline, un grand nerveux qui a dû faire ses classes en Master Televison Sonic Youth.

Mais au fil de ces 10 titres, l’on nuance notre avis. Effectivement, ça titille les sons et les instruments dans les enceintes mais sans l’ampleur qu’on pouvait antérieurement retrouver dans les pièces les plus alambiquées du gang, telles Spiders ou Impossible Germany, qu’on ne résiste pas à l’envie soudaine de replacer, car ça nous grattouille au niveau du chevalet.

Wilco – Impossible Germany Live On KCRW (2016)

Non, là, le dérèglement s’affiche moins voltaïque, mélangeant folkeries déviantes et sursauts de feedbacks. Saluons d’ailleurs le pointillisme maniaque de la production réalisée par Cate Le Bon. L’écoute au casque révèle des vagues de sons ondulant dans l’horizon. Rappelons aussi au générique l’excellence de l’équipe, hormis les trois cités plus haut : Mikael Jorgensen (Claviers), Glenn Kotche (Batterie), John Stirratt (Basse). Quand on sait que ces messieurs peuvent dégager l’un des meilleurs sons du Monde en concert, même dans les endroits les plus pourris (Non, on ne les citera pas…). En dessert, la copine Cate glisse en plus quelques notes de basse, de synthé ou de chants par ci par là…

Pittsburgh

Et il y a toujours ces ballades en mid tempo, qui décidément nous ramènent une fois encore du côté d’un George Harrison, la voix plus lasse que mystique. Difficile de résister à ce spleen lancinant qui hante le Jeff. Le mentor de la bande hume ce vent mauvais qui traîne dans son grand pays : antagonismes, détestation de l’autre et de ce qu’il représente, surarmement… La cousinade a du plomb dans l’aile.

Soldier Child

Il n’empêche que dépassant ces angoisses, Jeff Tweedy et Wilco proposent avec cet album leur plus beau programme, au moins depuis 10 ans, à ranger déjà parmi les quelques pépites de l’année 2023. Ouf, il était temps.

Bruno Polaroïd

WILCO – Cousin / Disponible en vinyle ou CD – dBpm – Sortie le 29 Septembre 2023

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.

Laisser un commentaire