RED BEANS & PEPPER SAUCE – Nouvel album : 7

0
701
La culture se partage !

RED BEANS & PEPPER SAUCE – Nouvel album : 7

Red Beans & pepper Sauce

Sur 7, Red Beans & Pepper Sauce fait figure de bolide heavy blues rock à la peinture métallisée. Ce « 7 » au cœur du « D » de « Red » représente-t-il le chiffre porte-bonheur ? La durée nécessaire afin que l’ensemble des cellules du corps humain se régénèrent ?… Plus prosaïquement, 7 parce qu’il s’agit du septième album du groupe.

Huit titres en or garnissent le disque d’argent. Certains, finement ciselés, tournent mêmes au diamant ; le chroniqueur pense à « Run » ou « World is Burning ». Dès « Going Blind », le titre d’ouverture, le ton est donné. Une introduction au clavier sinue mystérieusement dans les brumes du Styx lorsque les chiens de l’Enfer sont lâchés, éjaculation orgasmique.

RED BEANS & PEPPER SAUCE – Going Blind

Le détourage vocal parcoure les sinueuses anfractuosités où l’on mixe la soul au rock. En anglais dans le texte, il épouse des résurgences de Skin, la panthère de Skunk Anansie, percutées par celles de Lisa Kekaula, la lionne des BellRays.

Le côté Red Beans, ce sont les influences, la Les Paul / Telecaster de Joe Bonamassa versus Black Country Communion (Afterglow – 2012), l’orgue Hammond et le Moog de Jon Lord (Burn – 1974), ZZ Top en 1976 (Tejas), l’aspect atmosphérique de Led Zeppelin (Physical Graffiti – 1975) : du blues, du rock … heavy ! Mais pas que. Dans la Pepper Sauce, autour des racines blues, on relève des fragrances de funk (Sly Stone), de soul (Trapeze), d’humeurs progressives (Dream Theater) et d’aromates jazzy (Blodwyn Pig). Un fameux gumbo !

RED BEANS & PEPPER SAUCE – I Am The Night

Ayant précédemment chroniqué Mecanic Marmelade (sorti en septembre 2019) du même groupe sur cette même page, on constate une continuité dans le son et l’approche. Le ressenti, ces vibrations à l’écoute, provoquent une transe quasi similaire. Cependant, un élément sensiblement différent hante les pistes : la volubilité guitaristique et son mixage « en avant ». La six cordes mord les gencives !

Quel frelon a bien pu piquer Laurent Galichon pour qu’il violente ainsi son manche ? Par place, associé à une noirceur « sabbathienne », son jeu fout les chocottes ! Conséquemment, le blues rock de Red Beans & Pepper Sauce gagne en « heavytude », ce qui n’est pas pour déplaire aux fans de hard rock. Ou comment prendre l’ascenseur jusqu’aux 70’s, la rondeur du son contemporain en sus.

Thierry Dauge

RED BEANS & PEPPER SAUCE7 – Disponible fin septembre 2022

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.