Pink Floyd – Wish You Were Here par Philippe Gonin

1
911

Wish You Were Here : dissection d’un chef-d’œuvre

Pink Floyd - Wish You Were Here par Philippe Gonin
Pink Floyd – Wish You Were Here par Philippe Gonin

Apparition d’un Fantôme

Philippe Gonin est un spécialiste de la dissection d’albums. Spécialiste incontournable de Pink Floyd, on lui doit aussi un Pornography de The Cure pas piqué des vers (chez Discogonie / Densité) à lire absolument.

Ici, il retourne à ses premiers amours, si on peut dire. Après avoir décortiqués Dark Side Of The Moon, The Wall, (chez Le Mot et le Reste) et Atom Heart Mother (Scèrén – CNDP), le voici qui s’attaque à Wish You Were Here.

Et, inutile de le cacher, voici un outil formidable pour (re)découvrir cet opus paru en 1975 et qui, surtout, était attendu au coin de la rue par la terre entière après la face sombre de la lune.

Donc, comme le disait l’admirable Wim Wenders à la fin des Ailes du Désir, «Nous sommes embarqués». Embarqués dans l’univers de la construction de l’après (thème à la mode en ce moment).

Pink Floyd – Shine On You Crazy Diamond (Part I-V and VI-IX)

Comment faire aussi bien ou mieux après avoir fait tant ? Les quatre ont choisi de faire différemment, trompant ainsi leur monde. Ils décident de rendre hommage à celui qui les tourmente depuis son départ du groupe : Syd Barrett. Mais attention, rien n’est clair ni définitif, les paroles écrites par Roger Waters sont volontairement ambigües.

Et puis surtout, il y a cette légende désossée par l’auteur, qui veut qu’un jour de mixage de Shine On You Crazy Diamond, apparaît, au studio d’enregistrement, un type énorme, entièrement chauve avec un sac plastique à la main. Personne ne le reconnaît… Hallucination ou réalité ? Il s’agit de Syd Barrett, lui-même, apparu tel un fantôme. Est-ce vrai ou non ?… La réponse est dans le livre et attendez-vous à des surprises, à tous les niveaux. Vous allez apprendre des tas de choses tout comme votre serviteur et c’est jouissif.

Pink Floyd – Wish You Were Here

Philippe Gonin – Pink Floyd

Wish You Were Here

Le Mot et le Reste – 144 pages – 15 €

Patrick Bénard

 

1 COMMENTAIRE