KEITH RICHARDS LIFE- Autobiographie d’un Rolling Stones

0
840

Life – Keith Richards – Autobiographie d’un Stones déjanté

Se replonger régulièrement dans LIFE, de Keith Richards, quelle délectation. Ce bouquin étonnant de franchise et d’ouverture d’esprit, autobiographie d’un personnage haut en couleur, légende vivante du rock’n’roll et guitariste des Rolling Stones: Mr Keith Richards.

Keith a co-écrit son autobiographie en 2010 avec l’aide du journaliste James Fox. Ça démarre sur les chapeaux de roues,  comme dans un roman, que dis-je, presque comme dans un western moderne, histoires de braquages, de filles et de Rock’n’Roll à la clé. Sauf que là, c’est la vie, en tout cas, la sienne, telle qu’il veut bien nous la conter: Life!

Keith Richards - LIFE
Keith Richards Life – Rolling Stones

On y retrouve évidemment, des détails techniques notamment sur l’Open-tuning qui est devenu sa marque de fabrique absolue avec ses guitares à 5 cordes sur mesure, mais aussi ses histoires de cul et de cœur, son aventure sinueuse avec la drogue, ses jalousies, la famille… le tout dans la plus grande sincérité, raconté avec justesse, humour et sensibilité.

« Mick et moi on n’est peut-être pas des amis « trop de frottements et d’usure pour ça » mais on est proches comme des frères, et c’est quelque chose qui ne peut être brisé. Comment peut-on décrire une relation qui remonte si loin ? Les meilleurs amis restent des amis. Mais les frères se battent entre eux. Je me suis senti trahi, Mick le sait très bien, même s’il ne mesure pas bien la profondeur de ce sentiment. Mais c’est du passé, tout ça s’est produit il y a très longtemps. Je peux dire tout cela, parce que ça vient du cœur. En même temps, je ne laisserai jamais personne dire quoi que ce soit contre Mick en ma présence. Je lui trancherais la gorge. »

Life est un pavé de 700 pages, mais quelle régal. Le style est fluide et profondément digeste, oscillant tantôt entre ambiance romanesque et auto-biographie, et pourtant tout est vrai, c’est Keith qui nous l’affirme!

Life - Keith Richards
Keith Richards Life – Rolling Stones

Quelques extraits truculents :

« Tu es là en train de jouer avec des types, et soudain tu te dis : « Oooh yeah ! » Il y a peu de sensations plus agréables que celle-là. A un moment donné, tu comprends que tu viens de quitter la planète Terre et que personne ne peut t’atteindre là où tu es. Tu planes parce que tu joues avec une bande de types qui ont le même but que toi. Et quand ça marche, baby, ça donne des ailes. Tu sais que la plupart des gens ne ressentiront jamais ce que tu ressens, une sensation vraiment spéciale. Et ensuite, tout ce que tu veux, c’est recommencer, atterrir, repartir, puis réatterrir pour rerepartir, mais quand tu atterris, tu te fais coincer. Et tu n’as qu’une idée en tête : retourner là-bas. C’est comme voler sans permis. »

Au départ, le peintre a une toile. L’écrivain a une feuille de papier. Le musicien, lui, a le silence.

Keith Richards Life

« J’ai eu trois docteurs qui m’ont dit « Si vous continuez comme ça, je ne vous donne pas six mois ». Je suis allé à leur enterrement à tous les trois. »

« J’ai jamais eu de problèmes avec les drogues, seulement avec les flics. »

« Andrew avait opéré une transformation étonnante dans mon existence. Je n’avais jamais pensé écrire des chansons. Il m’a forcé à apprendre le métier et ça m’a permis de me dire : « Ouais, je touche ma bille. » Et cet autre monde s’est ouvert à moi, parce que je n’étais plus un simple interprète, ou un gars qui essaye de jouer comme machin. Je ne dépendais plus de la création de quelqu’un d’autre. Je m’exprimais par moi-même, j’écrivais ma propre musique. J’avais été frappé par la foudre. »

Auguste Marshal