Rencontre avec Remy Gabalda – Photographe – Journaliste et Reporter de guerre

0
1501

Rencontre avec Rémy Gabalda, interviewé par Thierry Buisson sur le Festival 360°

L’intégrale – Thierry BUISSON

Invité remarqué de la 1ère édition du festival 360, Rémy Gabalga revient pour la 2ème édition pour raconter les Roms. L’occasion de découvrir ce magnifique artiste rencontré par Thierry Buisson.

Rémy Gabalda est à la fois journaliste, grand-reporter de guerre mais aussi plasticien. C’est surtout une personnalité sincère, honnête et vraiment surprenante.

remy-gabalda-photographe
Photo – Remy Gabalda

Au programme:

Son enfance à Toulouse où la Garonne côtoie Claude Nougaro et son Bidonville. Il y a aussi l’espace Saint-Cyprien à Toulouse où le jeune Rémy Gabalda s’initie aux rudiments de la photo avant de faire le grand saut en 1996 en partance pour le Cambodge, une expérience qui le mettra comme il aime le dire «Dans le grand bain».

Nous évoquerons ses différentes missions effectuées pour différentes ONG au Kossovo auprès des réfugiés Kossovar qui partent dans la ville de Morina, en Palestine pour la réalisation d’un reportage sur la seconde Intifada. Parce que qu’il s’agit du meilleur moyen pour lui de dénoncer des choses qui l’irritent avec le regard qui est le sien: humain. Chemin faisant, la discussion va se prêter à évoquer son plaisir de photographier ses tronches de rues et ses vies cassées.

Enfin, nous parlerons d’une photo, prise lors du conflit lié au «Barrage de Sievens» connu pour avoir couté la vie à un jeune militant pacifiste Rémy Fraisse, qui a beaucoup fait parler de lui dans la presse et auprès du grand public. Rémy Gabalda évoque les circonstances de ce cliché et son contexte plus que tendu avant de nous expliquer ses projets et de nous quitter avec un mot de la fin très rassembleur.

Bonne ballade avec Rémy Gabalda et Thierry Buisson

Photo : LES ROMS©REMY GABALDA – Site internet : www.remy-gabalda.fr

Plus d’information sur le site : www.festival-360.com

Reportage: écrit, réalisé et produit par Thierry Buisson / Thierry Buisson, photographe des ondes © Septembre 2017