Johnny Ramone – Morceaux Choisis

3
1240

Johnny Ramone – La rage jusque dans le bout des cordes

johnny-ramone-the-ramones
Johnny Ramone guitariste des Ramones

Citations et Morceaux choisis

Johnny Ramone, guitariste des célèbres Ramones new-yorkais a tiré sa révérence le 15 septembre 2004 pour aller écorcher ailleurs les cordes de sa Mosrite favorite et buriner ce mur du son dont il avait le secret. Pour ceux qui connaissent un peu les Ramones, on ne peut évidemment pas dire que Johnny était leur meilleur ambassadeur, et on peut facilement situer le personnage au travers d’une chanson de Joan Jett: Bad reputation

Johnny Ramone – Bad Reputation

Sans pour autant refaire sa bio,  ce qui suit va nous permettre de mieux situer le personnage. Citations, morceaux choisis en hommage à Johnny!

  • «Malcom mc Laren parlait à ma fiancée, et d’un seul coup ça m’a gonflé et je lui ai dit de rappliquer. Il était juste devant moi. Mc Laren lui dit «c’est quoi son problème à ton mec?». Je me suis approché et j’ai dit: «c’est quoi mon problème?». Et je lui ai mon poing dans la figure. Il est tombé en arrière, mais je n’en avais pas fini avec lui. J’ai saisi la basse de DeeDee pour finir le job, mais des mecs ont réussi à l’exfiltrer…»

  • «La rage m’a saisi à l’adolescence et ne m’a jamais quitté. Seul le cancer m’a calmé. Je déteste perdre. Il en a toujours été ainsi. J’aime être en colère. Ça me remplit d’énergie et me fait me sentir plus fort»

  • «Les gens avaient la trouille de venir me dire que je leur foutais la trouille»

  • «A côté de moi, les gens étaient mal à l’aise. Je ne faisais rien pour ça. C’était comme ça, c’est tout».

    Ses petits camarades de jeu ne sont pas épargnés :
  • «Quand on a commencé à tourner, j’ai dû cogner DeeDee un paquet de fois pour le faire grimper dans le van. Je l’aimais bien, vraiment, mais il aimait être chiant»

  •  «Marky, notre batteur, je ne lui ai pas parlé pendant des mois. Il avait pété une cymbale. Il voulait signer dessus et l’offrir à un fan. Je lui ai dit que tous devaient signer. On était pas d’accord. Il a fini par céder.»

  • «Joey, j’ai essayé de l’apprécier, de lui parler, mais ça tournait toujours mal… C’était un sacré emmerdeur. J’ai abandonné.»

  • «Il y avait de la violence dans nos spectacles. De la bagarre. Du sang. Ça m’aurait rendu fou de rage s’il en avait pas été ainsi..»

  • «On pensait que je n’étais pas quelqu’un d’amical. C’est faux. Tout simplement, je n’aimais pas les gens autour de moi…»

Mais il résume bien la situation par cette phrase :

  • «Le problème est que j’étais entouré par cette bande de dégénérés, chacun à sa façon. Et je devais gérer le business, avec nos managers. Nous voyagions en van, et si j’avais écouté tout le monde, on aurait dû s’arrêter toutes les 10 minutes. Je leur disais que l’on s’arrêterait au bout de plusieurs heures…Sinon nous n’aurions jamais pu assurer le show»

Mais, pour terminer sur un truc un peu plus positif…

  • «Si quelqu’un peut dire qu’il a réussi sa vie s’il a de vrais amis, alors j’ai réussi ma vie… »

Ultime bras d’honneur à tous ceux qui ne voient en lui qu’un sale type arrogant, sa chanson préférée parmi toutes celles des RAMONES est… une ballade! Here today, gone tomorrow.

Etienne FLT

Ramones – Here Today, Gone Tomorrow – Live in 09 mars 1982

3 Commentaires

Comments are closed.