SHAKA PONK – La dernière danse ?

0
4148
POP CULTURE RADIO La Culture POP a enfin trouvé sa RADIO !
Genres : radio
La culture se partage !

SHAKA PONK – La dernière danse ?

Shaka Ponk

Via The Final F#*cked Up Tour, que le groupe essore en ce moment même, tournée commencée en 2023 et qui arrivera à son termes le 30 novembre 2024 à Paris Bercy, Shaka Ponk annonce la fin de son activité musicale. Réminiscences d’un autre combo français via le groove et l’attitude scénique (CF Niktus et Marco prince, respectivement bassiste et chanteur de FFF), fragrance Skunk Anansie (une collaboration il y a dix ans) en référence à Skin par le biais du duo Sam / Frah qui truste le front de scène, Shaka Ponk carbonise les salles de concert. Pas en reste, le dernier album éponyme, par nature climatique, émet une moiteur étouffante, par places détonante.

SHAKA PONK – Dad’Algorhythm

Les membres de Shaka Ponk représentent une ethnie à eux-seuls. En cela, le visuel du dernier Lp identifie l’esprit qui prévaut : l’impérieuse nécessité de défendre son territoire. « Défendre » ? Au format vinyle, un grand et beau livret est adjoint aux notes de pochette et paroles des chansons. Il est signé Aurélien Barrau, astrophysicien / philosophe. Si tant est que ces deux activités ne soient pas antinomiques, elles permettent une approche scientifique et « poétique » de siècle ou, à plus court termes, des décennies à venir. « Territoire » ? Le centre d’intérêt de l’exposé ne concerne rien d’autre que la vie… ou plutôt la « survie » du règne animal… dont l’être humain fait partie.

« À la croisée des routes s’invitent des doutes et des songes qui nous rongent. Mais ces gens bien trop près, sont bien trop éloignés de nos priorités à droite, si gauche, et veulent cet albatros couvert de vase et d’huile à 2000 balles le baril »

D’Essence

Les textes cultivent les mêmes préoccupations : écologie, sauvegarde de l’environnement, dénonciation des pollutions, rejet des politiques, préservation de la faune et de la flore. D’ailleurs, la fin de Shaka Ponk en tant que formation musicale ouvre sur un autre projet davantage en lien avec son engagement, Sam et Frah rejoignant The Freaks, collectif qu’ils ont créé en faveur de la protection de la planète. En attendant, le groupe concocte des cocktails musicaux identifiés « Molotov », incendiant le public, de l’auditeur au spectateur, par les mots et les notes.

SHAKA PONK – Tout le monde danse

Shaka Ponk interroge leurs contemporains quant au choix de société qu’ils souhaitent suivre pour « préserver » demain. Que ce soit fait via des mélodies attrayantes ou du metal hurlant, le message vaut d’être écouté. Si ce n’est pour le suivre et/ou le soutenir, pour le moins peut-on l’entendre. Et, parce que, de nature, on cultive l’optimisme, rien n’interdit de plonger dans Shaka Ponk pour s’enivrer. « Alors on chante, alors on danse ? ». On n’a qu’une vie…

Thierry Dauge

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.

Laisser un commentaire