HAYLEN – Blue Wine

0
488
La culture se partage !

HAYLEN – Blue Wine

Haylen

Sur Blue Wine, son premier album, Haylen expose une voix au timbre profond, chaleureux, vital. Plutôt lovée dans les graves, elle parcoure également une palette qui s’échelonne des médiums aux aigus suivant l’hélice d’un ADN made in 50’s. D’un naturel langoureux, la chanteuse emballe néanmoins opportunément son V6 en parallèle aux tempêtes solaires des musiciens qui la suivent ; le six cylindres d’une Chevrolet Bel Air, bien entendu. Mais ne tergiversons pas, centrons la cible. Parce que lorsque Haylen sort l’attendrisseur, les durs se mettent à genoux, les affranchis dégainent leurs biberons et redeviennent des petits garçons.

HAYLEN – Proud Mary (live 2021)

Ensorcelante, on l’imagine au microphone, femme fatale, fantasmagorique pin-up de Tex Avery, gainée dans un fourreau de soie noire aux reflets moirés. Ses yeux sont khôl, ses paupières fardées de poudre addictive, ses lèvres rouges sang. Séductrice innée, fruit de concupiscence, Haylen efface d’un mouvement de hanche toute velléité d’approche crétine, émascule les balourds aux sifflets postillonnant. Il suffirait qu’un James Ellroy la croise pour que revive le Dahlia Noir.

Soutenez Culturesco sur Tipeee

Haylen

Sur Blue Wine, le belvédère musical est grandiose. On y perçoit des scories que les Stray Cats auraient fait leurs, CF « Scary Story », des réminiscences de Peggy Lee et son « Fever » sur « Greenman ». Parfois, on pense Dani Klein et Vaya Con Dios ! A d’autres moments, les fragrances évoquent Nancy Sinatra lorsqu’elle affirme que « These Boots Are Made For Walkin‘ ». Dans ses moments les plus suaves, Haylen convoque Dusty Springfield et son liturgique « Son Of A Preacher Man ». Rock originel, soul, blues, rhythm and blues sont à pied d’œuvre, la contemporanéité en sus.

Good Things (EP – Out Of The Line – 2018)

Au centre de l’album, l’artiste éjecte l’aiguille du sillon avec une grenade à fragmentation, « My Own Way ». Les guitares jusque-là trémolos ou baignées de reverb 50’s / 60’s durcissent le ton. Les ecchymoses qui en résultent nous poussent jusqu’à l’un des deux titres en français. « Ne Me Laisse Pas Seule Ce Soir » adopte une scansion rythmique qui tutoie son ainée, « C’est Comme Ça » des Rita, le genre de chanson poussant irrésistiblement à une verticalité mouvementée.

HAYLEN – Secret Rhythm (Premier single extrait de Blue Wine)

Tout du long de Blue Wine, parfois lascive, parfois provocante, Haylen lâche des roulements de gorge en prémisse à des rugissements maitrisés. Pour faire bonne mesure, trompettes et saxos les accompagnent de rutilants chorus, jamais envahissants, ornements cuivrés des notes rondement élastiques de la contrebasse.

On prononce Blue Wine comme « Rhapsody in Blue » de Gershwin, Blue Note Records ou Kind Of Blue de Miles Davis. C’est l’idée, c’est l’esprit. Pou, Chou, caillou, joujou, hibou, genou … bijou.

Thierry Dauge

HAYLEN – BLue WineSortie annoncée le 17 février.

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.
Écoutez Pop Culture Radio
00:00:00