WARP MUSIC COMMUNITY : Warp Music (2022)

0
244
La culture se partage !

Un premier essai de Rétrofuturisme Pop

Warp Music Community
Warp Music Community : Warp Music

Beaucoup connaissent François Borne par le duo Folk Rock Open Road qu’il forme depuis les années 90 avec le musicien et graphiste Jef Aérosol. Certains se souviennent peut-être de ses autres avatars.
Car le chanteur / guitariste de Lille n’a pas seulement été imprégné par Donovan ou Mike Scott et les Waterboys
Ainsi, on l’a vu sauter à l’élastique en jouant de la basse dans le combo Sister Friction, puis en solo à la jonction des deux siècles. Le gars ne cache pas son admiration pour Killing Joke, le Bashung de Novice – travaillant avec Colin Newman de Wire – ou surtout Fad Gadget et son leader, l’intense Frank Tovey.

En marge donc d’Open Road et d’autres participations actuelles (French Behar et Kelu Abstract ou le trio Ultranova), François Borne lance un nouveau projet en singleton sous l’appellation Warp Music Community avec un premier album, Warp Music. Ce recueil initial comporte sept chapitres.

Le titre Humans ouvre l’opus. Synthés, boîte à rythmes en pattern soutenu, guitare électrique avec effet flanger, le thème déroule ses influences très eighties comme chanterait justement Jaz Coleman de Killing Joke. François Borne énumère en Angliche nos grandes réussites d’humains dérisoires… Heureusement, l’amour demeure. Y’a pas du Fad Gadget là dedans ? Si y’en a !

Warp Music Community – Humans – Warp Music (2022)

Soutenez Culturesco sur Tipeee

La seconde plage My Love & The Dog Of War affiche un climat plus introverti en Franglais, à la Rodolphe Kat Onoma Burger. L’instrumentation boîte et gratte acoustique évoque également les vignettes d’Arab Strap tandis que Sophie Lacherez apporte une nuance féminine bienvenue aux chants.

Sticky Situation s’avère en eaux troubles, avec des cassures inattendues. A noter ici la contribution de Bertrand Bialy aux claviers et programmations. Après ce troisième thème, on comprend que François Borne prend le parti de métamorphoser son chant selon l’atmosphère de chaque titre. Et il se défend bien, le bougre !

Sticky Situation

Preuve en est avec Les Vents Sauvages où il se lance dans un talk-over en Français entre Gainsbourg, Philippe Pigeard de Tanger ou plus récemment Tom Barman dans le Quatre Mains de dEUS, le tout sur un lit électro mélodique sobre et majestueux. L’un des meilleurs moments du disque.

Entame de la face B, l’exploration de notre cerveau reptilien dans Le Reptile Et Moi se manifeste par une cadence plus rapide, des guitares au premier plan, et le chant somnambule d’un mauvais retour de bar.
Stories est une fausse ballade quasiment instrumentale où domine un leitmotiv au piano. Y apparaît aussi le sample d’une voix, celle du romancier américain Harry Crews, racontant une histoire sur l’histoire…

Pour conclure, The Love Addiction Tale nous ramène aux temps glorieux où sur les pistes des clubs branchés, les Jeunes Gens Modernes prenaient des poses et s’agitaient vaguement tels des électrons encore libres en suivant les sonorités de Human League – 1re période Messieurs Mesdames Mademoiselle – et New Order.

Signalons enfin le mix soigné par R3myBoy (Gojira, Sharko…) et François Borne lui-même.
Un bel album de Rétrofuturisme Pop comme on les aime !

 

Warp Music Community : Warp Music / Autoproduction
Disponible en digital le 15 Novembre sur le Bandcamp de WMC
Sortie en vinyle fin Novembre 2022.

Bruno Polaroïd

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.
Écoutez Pop Culture Radio
00:00:00