Adam Clayton bassiste de U2

Dans le cercle plutôt fermé des bassistes, ces « clés de voûte » des groupes rock, un Britannique officie depuis 1976 au sein d’une formation devenue mythique : U2.

Adam Clayton est né à Chinnor – Royaume Uni – le 13 mars 1960. Ses parents s’installent à Dublin en 1965.

ADAM CLAYTON U2

L’adolescence et la voie de la musique

Adolescent au caractère difficile, son image apparente de jeune homme « plutôt calme » masque judicieusement l’âme d’un réel Rebel à l’esprit profondément « Rock’n’roll ». Au début des années 70, on peut l’apercevoir déambuler dans les couloirs de son école œcuménique avec sa tignasse blonde, ses lunettes aux verres épais et ses vêtements invraisemblablement excentriques.

En 1974, seul la musique l’intéresse. L’idée que son avenir est sur une scène tourne à l’obsession… Il commence alors par apprendre la guitare puis s’essaie à la basse. Finalement, il convainc  ses parents de lui en acheter une car comme il le confessera plus tard : « Ça paraissait plus facile avec 4 cordes … »

Son paternel lui offre son premier instrument pour quelques dizaines de Livres à condition qu’il apprenne sérieusement à en jouer. 1976, cancre invétéré, il est sur le point d’être renvoyé quand il remarque une annonce sur le tableau d’affichage de l’établissement. Un certain Larry Mullen Jr recherche un bassiste pour former un groupe de Rock.
Adam hésite, pensant qu’il s’agit d’une annonce initiée par l’école, mais il décide tout de même de se présenter à l’audition.

U2, La rencontre …

C’est donc chez la famille Mullen au 60 Rosamount avenue, qu’Adam a rendez-vous avec son futur groupe et son destin

La répétition a lieu dans la minuscule cuisine de l’appartement. Il y a David Evans (futur The Edge) et son frère Dick aux guitares, Paul Hewson (futur Bono), un apprenti comédien qui se prétend chanteur et Larry Mullen Jr derrière les fûts.
Adam est complètement autodidacte et ne sait pas vraiment jouer mais il montre une motivation et une énergie telle, que les autres décident de le recruter nonobstant ses carences.

U2 adam clayton

Clayton s’investit profondément dans le groupe, au point même d’en devenir le manager jusqu’à l’arrivée de Paul McGuinness en 1978.
Son jeu rapide et agressif est influencé par les bassistes post punk de l’époque, J. J Burnell (The Stranglers) Bruce Foxton (The Jam)…

1987, U2 est au zénith. Pourtant, Adam semble décrocher, se laissant aller à des frasques à répétitions et des addictions dangereuses..
Ainsi en 1989, il est arrêté à Dublin en possession de Marijuana. Il échappe de justesse à une sévère condamnation en faisant un don important à une œuvre caritative.
Au début des années 90, Clayton est devenu complètement addict à l’alcool. Au cours de la tournée « Zoo Tour » à Sydney, il est incapable de monter sur scène pour jouer. Le groupe dépité devra pour le coup faire sans lui. Bono dira :

« Nous sommes un groupe et ne faisons qu’un. Il y a des moments où la solidarité doit être de mise si l’un d’entre nous flanche ».

En pleine remise en question, Adam Clayton arrive à se ressaisir. Débarrassé de ses problèmes d’alcool, il repense son jeu de basse, prend des cours à partir de 1996 avec Patrick Pfeiffer. Son jeu devient plus technique et plus posé.

U2 – Bullet the Blue Sky

Il est l’auteur de lignes de basse simples mais redoutablement efficaces. Son travail sur l’album War et le single New years day sont devenus à cet égard une référence en matière de basse. N’oublions pas quelques pièces maîtresses … Bullet the blue sky, Zoo Station

Sur tous les morceaux de U2, ses lignes soutiennent sans faillir et apportent un supplément mélodique indispensable mais sans jamais s’imposer ni « prendre le pouvoir », laissant à The Edge confort et liberté totale. C’est sans doute ça, la griffe des plus grands!

Louis Giardina

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.