Syd Chely – I 6 U

0
527

Quelques Années Dans l’Ombre

Syd Chely - I 6 U
Syd Chely – I 6 U

Une Rencontre

Sans le cacher, ceci est du copinage, mais comme on choisit ses amis, on choisit ce qu’on écoute. Et Syd Chely fait partie de ces artistes trop nombreux qui n’ont pas pu ou pas voulu pousser plus loin les qualités qu’ils possédaient pour la plupart mais lui les a gardées précieusement.

Il publie des albums en toute discrétion sur Bandcamp et se moque (ou pas) de la reconnaissance. Il se fait plaisir et ravit ceux qui apprécient la version sombre de Cure ou de Depeche Mode sur son nouvel opus.

Sisters – What Could Rhyme (2008)

Il a officié auparavant du côté d’Auxerre avec deux groupes : l’un, plutôt punk, The Guilties, l’autre, plus new wave, Sisters. C’est à cette période que nous nous sommes connus. Un soir d’été lors d’un concert, il y a une bonne quinzaine d’années quand même. Leur set se faisait en deux parties : le premier provenait de leurs propres compositions bien dark, le deuxième constituait de reprises des Cure. Votre humble serviteur s’est retrouvé sur le cul, car Sisters versait dans la période sombre du groupe de Robert Smith, à savoir le tryptique Seventeen Seconds, Faith, Pornography.

Syd Chely – My Funeral

I 6 U regroupe le meilleur de ce qu’il a conçu entre 2011 et aujourd’hui depuis son repli du côté des Landes, là où la mer inspire et fait respirer. Tout en souffrance mais nourrit d’espoir. Il offre ce qu’il a fait de mieux depuis ses débuts, même si j’avais apprécié Satan Won qui date de 2013. Il a tout fait comme un grand tout seul chez lui, dans son studio et c’est admirable. Come on Syd, tu as de la ressource !

Un conseil, téléchargez sans tarder cet album miraculeux, tendance « pornographique » qui va de l’instrumental « Overture » en version Faith jusqu’à « Clean » en version Syd Chely et c’est énorme.

Syd Chely – Clean

 

Syd Chely – I 6 U

https://sydchely.bandcamp.com/album/i-6-u

Patrick Bénard