Joseph D’Anvers – Juste Une Balle Perdue

0
583

De la Parenthèse Enchantée…

Joseph D'Anvers - Juste Une Balle Perdue
Joseph D’Anvers – Juste Une Balle Perdue

… Jusqu’au Cauchemar

Peut-on dire que Joseph d’Anvers est devenu quelqu’un qu’on reconnaît à la moindre note ? Sans doute pas encore assez, même si ses débuts remontent à une quinzaine d’années en tant qu’auteur, chanteur et compositeur… et ancien boxeur. Ce qui va lui valoir une partie de la trame de son troisième livre.

Joy Division – Shadowplay

Pour mémoire ses albums sont remplis de belles chansons pop rock au point que Bashung lui fait confiance pour son dernier opus en 2008 avec « Tant De Nuits ». Il devient même ami avec Dick Rivers qui lui confiera ses ultimes chansons.

Déjà, plus que recommandable musicalement, il s’avère aussi un écrivain qui aime bien s’aventurer dans le polar en version noir.

The National – I Need My Girl

Juste Une Balle Perdue raconte l’aventure extrême de deux rescapés de la vie : Roman, ex-boxeur plein d’avenir et Ana dont il tombe fou amoureux. Dès lors leurs parcours vont les emmener jusqu’au bout de la nuit et de la vie. Afin de résumer de la meilleure façon l’ouvrage, voici la première phrase : « Elle s’appelait Ana et dès le départ j’ai su que ça allait merder », et la dernière phrase, 350 pages plus loin : « Demain tout ira mieux. Je ferme les yeux. J’expire ». Entre temps, il se passe tellement de choses qu’il est impossible de les résumer ici, et heureusement.

Nick Cave And The Bad Seeds – Do You Love Me ?

Comme il reste avant tout musicien, il n’oublie pas de citer les références qui conduisent l’ouvrage : Joy Division, Nick Cave, The National, Neil Young. Il place la barre très haute. Le défi est relevé. A vous de juger si il est réussi.

Joseph D’Anvers – Juste Une Balle Perdue

Rivages – 350 pages – 20 €

Patrick Bénard