Jacques Higelin, le courage de vivre – Hommage

0
1346

Il y a deux ans, le 6 avril 2018, Jacques Higelin nous quittait.

J’avais ce soir-là écrit ce petit texte pour lui rendre hommage au travers de ses chansons.

Jacques Higelin en 2011
Crédit Wikipédia – Ymerege32

Jacques, je ne peux plus te dire je t’aime…

Je vais rester là, tête en l’air, à espérer qu’après y être monté, tu vas tomber du ciel.
C’est pas de ma faute, ça a été le coup de foudre avec toi. Aujourd’hui, c’est le coup de blues. Je me sens comme un accordéon désaccordé.
La vie est folle, le monde est fou, les dieux sont dingues.
Encore une journée de foutue !
Demain, ça s’ra vachement mieux, mais pour l’instant, combattre mon poil dans la main et t’écrire. Seul à seule. Même si y’a pas de mot.
Même si je ne suis pas Verlaine.

Alors je me suis assise sur ma chaise, une chaise qui en vu passer des culs, et j’ai pensé à toi.
A ta folie, ton énergie, ta liberté, tes chansons qui sont une tranche de vie.
Tu vas nous manquer !
Criez, priez… Faites ce que vous voulez, mais pensez à lui. Ne cessez  jamais, avec cette rage en d’dans, de vous dire « Ah la la quelle vie qu’cette vie ! »
Ce soir, mon cœur souffre, mon électrocardiogramme est plat. Ou presque.
Bye, bye, l’artiste, tu vas nous manquer. Te voilà arrivé à ton hôtel Terminus.
Ma tristesse est immense, il n’y a pas de nom pour le repos de ton âme. Tu es mort qui, qui dit mieux ?… Tu dois déjà leur offrir du rock, au paradis païen. Peut-être même un duo d’anges heureux. Mais ici, sans toi, c’est l’enfer.

Salut, Jacques, sache que pour toi n’est digne qu’une seule épitaphe : Ci-gît une star !

J’y vais, Mona Lisa klaxonne.

La fille au cœur d’acier

Delphine Hossa

NDLR : Et si vous connaissez un peu Jacques Higelin, vous trouverez des références à ses chansons et ses paroles à chaque ligne

A lire également : Nous sommes les Fatals Picards !