Mezcla, quand le metal devient flamenco

0
70

Quand le metal screamo devient douceur espagnole

metal vs flamenco
Mezcla – Arena Roja

Un groupe qui ose sans se planter

Mezcla est un groupe de métal en provenance d’Auxerre. Ok, so what ?… vont dire certains. Et ils n’auront pas tort. Quand on écoute le groupe jouer plein pot, ça dépote, ça screamo à donf mais on se dit juste un de plus.

Sauf que non !… Mezcla, c’est bien plus que ça !… et c’est là où le groupe devient intéressant.

Mezcla : quand le metal devient flamenco

Le combo est emmené de main de maître par Alexis Munoz, franco-espagnol, guitariste, chanteur et compositeur. Ce qui l’affectionne ce sont ses origines. Alors le groupe oscille pour notre plus grand bonheur entre un metal dur et des compositions orientées directement via le flamenco pur et tout aussi dur. Ils ont déjà sorti un album dans cet esprit mais là, le quatuor s’est adjoint les services de Catalina Gimenez, danseuse et chanteuse de flamenco, qui insuffle une bouffée de renouveau et prouve que le metal n’est pas voué au stéréoype basic de : « groupe aux cheveux longs qui joue à fond et qui hurle des paroles incompréhensibles ».

Mezcla : Puissance et douceur

Mezcla, qui veut dire « mélanger » en français, a très bien compris cela et sait en jouer quand il le faut, quitte à abandonner les principes d’une musique rude et âpre pour en faire un accouplement avec la douceur et la détermination. Ecoutez par exemple les deux premiers titres : « Arena Roja » et « Crisalida ». Et à la fin surgit une magnifique version de « Metalmorfosis », en provenance de leur puissant précédent album, devenue une bouleversante composition dansante. Mentionnons au passage la belle pochette conçue par Steve Juretig. Bravo à tous de donner de nouvelles sensations !…

Mezcla – Arena Roja / Music Records

Patrick Bénard

A découvrir sur leur chaine youtube:

https://www.youtube.com/c/Mezcla

Et en écoute sur toutes les plateformes de streaming (deezer, spotify, amazon…)

A lire également :

Philippe Pascal et Marc Seberg : recueillement