Josseline Gaël (1917 – 1995)

0
370

Une brillante carrière détruite par un amour pervers

Le livre Stars et starlettes du N & B disponible en e-book et en livre papier (cliquer ICI) revient sur la malheureuse histoire de Jeannine Augustine Jeanne Blanleuil dite Josseline Gaël (1917 – 1995).

Elle avait été une enfant prodige :

– à huit ans, elle tournait pour Feuillade un sérial de six épisodes, Le Stigmate

– à treize, elle tournait à Berlin Les Amours de minuit

– à quatorze ans elle est au côté d’un débutant nommé Jean Gabin dans Tout ça ne vaut pas l’amour

– délicieuse dans Les Amours de minuit (1930) et Pour un sou d’amour (1931)…

– à seize ans elle est Cosette dans la fabuleuse version des Misérables avec Harry Baur et, la même année (1934) elle est co-vedette du Bossu

Josseline Gaël

Son amant Jules Berry est de 34 ans son aîné. Elle le quittera pour un autre nettement moins recommandable, un marlou de la pègre lyonnaise qui tue, vole ou rançonne. Il fricote avec la gestapo et mène ainsi la grande vie… avant d’être fusillé à la Libération. Lorsque sort le dernier film qu’elle a tourné (Coup de tête avec Alerme), Josseline croupit en prison, et pour deux longues années. Sa carrière est foutue !

Une mise au point

De soi-disant sites « spécialisés » (!) qui en réalité se contentent se copier les uns les autres sans effectuer la moindre vérification indiquent que Josseline Gaël était la femme de Jules BERRY. Or notre fabuleux acteur ne fut jamais marié, ni avec elle, ni avec aucune autre(pas même avec Jane Marken). Il était CÉLIBATAIRE quand il est mort. S’il avait été marié avec Josseline Gael ou quiconque d’autre il aurait été écrit DIVORCÉ DE… sur l’acte de décès, ou VEUF DE… sur l’acte de décès (si son épouse était morte avant lui). Merci à notre ami Daniel Doyon qui, une fois de plus, nous a grandement aidé dans notre recherches en retrouvant l’état civil de Jules BERRY :