TARASS BOULBA avec Harry BAUR : sortie le 10 mars 1936

0
166

Une découverte incroyable :

Une version différente oubliée depuis plus de 80 ans !

TARASS BOULBA
TARASS BOULBA

Les cinéphiles connaissent tous la version française tournée essentiellement en Hongrie et finalisée à Joinville et Billancourt, et à la distribution prestigieuse (Danielle DARIEUX, Jean-Pierre AUMONT, Pauline CARTON, Fernand LEDOUX, Pierre LARQUEY… et même l’apparition une seconde de Noël ROQUEVERT!).

TARASS BOULBA
TARASS BOULBA

A sa sortie, l’on put lire que « Tarass Boulba est un magnifique film d’aventures traité dans un style grandiose digne des plus grandes œuvres américaines ». L’action intense s’enchaîne dans le rythme sauvage des chants et des folles chevauchées de ces hordes de cosaques. Elle passionne le spectateur et l’entraîne dans une aventure guerrière qui se déroule sous le grand ciel, dans les vastes steppes de l’Europe Centrale.

C’est un très beau film, très spectaculaire, très public et dont la carrière sera certainement très grande en France et dans tous les pays du monde. Harry Baur est un Tarass puissant, viril, sauvage. Il est splendide. Danielle Darrieux, jolie, émouvante, bonne comédienne, se classe parmi les meilleures de nos artistes. Jean-Pierre Aumont est bien, mais il est écrasé par le nouveau venu, Roger Duchesne, qui fera, sans aucun doute, une brillante carrière. La technique est irréprochable.

Pas un trou dans l’action ! Les champs des extérieurs sont admirables. Les opérateurs ont fait un travail qui dépasse celui des Trois Lanciers du Bengale. Bravo! Quant au rythme et à la continuité du film, il faut probablement les attribuer à la baguette magique de Charles David. Les photos sont splendides el l’enregistrement est sans défaut. Un bon point pour la musique, on peut la citer en exemple ».

TARASS BOULBA
TARASS BOULBA

TARASS BOULBA – Un énorme succès

Ce film eut en France – ainsi qu’à l’étranger dans sa version française – un énorme succès (il est possible qu’il s’agit de la deuxième meilleure performance de l’année en nombre d’entrées). Ce que l’on ignorait jusqu’à encore aujourd’hui est qu’une version en anglais fut tournée… car entre-temps son réalisateur Alexis Granowsky était mort (prématurément, à l’âge de 46 ans). TARASS BOULBA avait été sa dernière réalisation.

TARASS BOULBA
TARASS BOULBA

C’est Alexandre KORDA qui allait le reprendre en mains…

Contrairement à la version française, celle-là ne connut pas le succès escompté. Pire ! La critique se montra sévère, notamment Graham Greene, alors jeune journaliste virulent. « Tous ces acteurs n’ont rien de cosaque », murmurait-on… mais on aurait pu en dire autant des acteurs français qui ne figurent pas dans la version anglaise. Danielle DARRIEUX, notamment, dont on voit nettement qu’on lui a tiré les paupières… à la Gengis Khan ! Seul HARRY BAUR fut conservé pour cette version… dont on ignorait l’existence depuis plus de 80 ans !

J’ai réalisé à l’intention de nos lecteurs deux montages permettant de comparer les versions…

TARASS BOULBA