GRANT HAUA – Mana Blues

0
230
POP CULTURE RADIO La Culture POP a enfin trouvé sa RADIO !
Genres : radio
La culture se partage !

GRANT HAUA – Mana Blues

Grant Haua

Au cœur de son nouvel album, Grant Haua voyage au pays de ses illustres prédécesseurs : Jimi Hendrix, Johnny Winter, Rory Gallagher, Stevie Ray Vaughan, des bretteurs échevelés. Nonobstant, il imprime sa propre marque, un jeu de cordes groovy, dansant. Sur Mana Blues, c’est comme si Keziah Jones électrifiait son décours, durcissait sa plume, barbelait ses cordes.

GRANT HAUA – Billie Holiday

Quelles soient caressantes ou tranchantes, les guitares foisonnent. À leur écoute, on imagine des vignes dionysiaques au moment des vendanges. Les grappes de raisin sont gorgés de soleil, les ceps veinés de sèves, et l’on foule aux pieds ces grains mordorés avant de plonger corps et âmes dans le moût, onguent magnifique qui réjouit toutes les mélomanies.

Sur le titre d’introduction, « Pukehinahina », après une incantation maorie, le sang dans les veines de Grant, les français d’Inspector Cluzo participent au récit. Sans conteste à leur place par le groove et l’esprit, ils croisent guitare et batterie avec celles de l’artiste, pulsions vibratiles sur la plaine jonchée de corps en souffrance. Le souffle libertaire ainsi créé dissipe les fumées au sortir des canons, délivre les âmes des guerriers prisonniers.

Pukehinahina

Langue saillante, exophtalmie prononcée imagent l’expression d’un haka en mouvement. Associant visuel et musique, Grant Haua affirme la dimension culturelle de son œuvre, expose ses racines, signe sa démarche identitaire. La terre, l’eau, l’air, le feu, les quatre éléments sont mobilisés, sculptés, transformés en notes puis livrés au chaland. Véhiculée sur le torrent du quotidien, l’embarcation épouse les rives du présent, délivre un message contemporain.

GRANT HAUA – Time Of Dying

La voix soul, chaude et rocailleuse de frère Grant assure profondeur et ampleur aux titres les plus rock comme aux ballades doucereuses. Et si le rhythm and blues le saisi au tournant, il s’y baigne naturellement, épouse le lit minéral jusqu’à la coda, harmonie connectée aux fragrances des aînés.

D’où sort-il, Grant Haua ?! Le monde du blues semble le découvrir alors qu’il a déjà produit un long format remarquable plus acoustique en 2021, Awa Blues. Sans doute est-ce dû à l’effet collatéral de Mister Covid, ce voile gris jeté sur le monde durant deux longues années. Concomitamment, les artistes de talent n’ont pu que souffler sur les braises à l’orée des médias. 2023, et Grant Haua surgit au centre des débats, porteur de chansons envoûtantes et d’éclat.

Bad Mofo

L’oraison Mana Blues, construite en dix parties, tel un gospel, réunie les adeptes et les néophytes autour du blues séculaire. Quelle que soit la forme qu’il adopte, le vieil adolescent charme toujours autant. Grant Haua illustre parfaitement cet état, et même plus que cela. Vous êtes intrigués, vous vous demandez ? L’album est là qui vous tend les bras.

Thierry Dauge

GRANT HAUAMana Blues – Label DixieFrogDéjà disponible !

En concert au JAZZ CLUB ETOILE – Le Méridien – Paris – le 23 septembre.

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.

Laisser un commentaire