Archive – Call To Arms And Angels

0
191
La culture se partage !

Cinq Ans d’Attente

Archive - Call To Arms & Angels
Archive – Call To Arms & Angels

Un Triple CD pour Récomprense

Rien à cacher sur ce site. C’est drôle de tourner en rond pour savoir si une chronique va sortir à la suite de l’écoute du nouveau Archive qui donne pourtant de quoi faire. Cinq ans que le groupe d’avait pas sortie d’album, ce n’est pas rien. Et comme si c’était un plaisir, il nous offre non pas un, ni deux, mais trois CD d’un coup. Paf !… de quoi nous réconcilier. Normalement, on doit exploser de joie et écouter avec attention. Mais tout ne se passe pas comme attendu. Il faut détailler ?… ok, on y va mais sans plus et laisser le plaisir (ou non) de l’écoute.

Archive – Mr Daisy

Contrairement à The Cure dont on attend avec hâte, pour octobre, enfin, et appréhension, tout de même, le nouvel album depuis 2008, Placebo, par exemple, a mis le temps pour sortir quelque chose de nouveau mais il est sans envergure, plat. Le problème est là : autant d’attente valait-elle le coup ? Parce que le casse-tête est identique avec Archive et sur un triple opus en prime.

Restons dans le global. Les deux premiers sont à l’image du groupe, une alternance de titres apaisés et d’autres contenant plus d’envolées, parfois au sein d’un même morceau.

Archive – Daytime Coma 

Tout de suite il faut extraire au moins le nécessaire, ce qui est indispensable sans pour autant dépasser ceux qu’ils ont fait avant. Nous sommes loin de « Again » par exemple, épopée royale qui date désormais.

Ici, il faudra se contenter d’un nerveux « Mr Daisy », de la bravoure de « Daytime Coma » (quatorze minutes de tension), et de beaucoup de voix féminines comme sur l’intriguant « The Crown » ou « Gold ». Elles donnent à la fois du calme, de l’apaisement, ce qui est majoritairement la marque de fabrique de Call To Arms & Angels.

Archive – Gold

Le troisième CD s’affiche comme le plus original, le plus étrange, quasiment instrumental et tout en ambiance légère bien qu’angoissante. Un joli paradoxe qui sauve une boulimie où tout s’enchaine, à entendre plusieurs fois avant d’apprécier un contenu prévisible et pourtant nouveau. Paradoxe en forme de casse-tête.

En prime, le titre principal qui devrait passer sur toutes les bonnes radios avec Holly Martin au chant.

Archive – We Are The Same

Archive – Calls To Arms & Angels (3CD)

Y [PIAS]

Patrick Bénard

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.