Gérard MANSET ? Il voyage en solitaire

0
2431
La culture se partage !

Gérard MANSET ? Il voyage en solitaire

Gérard Manset

Au mois de juin 1975, « Il Voyage En Solitaire » grimpe jusqu’à la 2ème place des chansons les mieux classés dans les différents hit-parades hexagonaux. Concomitamment, les stations de radio Grandes Ondes, notamment Europe1 et RTL, célèbrent « Vanina » de Dave, « La bonne du curé » d’Annie Cordy, « Dis-lui » de Mike Brant ou « L’été Indien » de Joe Dassin. Sans pour autant faire figure d’OVNI, le titre de Gérard Manset se rapproche davantage des futures réussites d’Alain Souchon (« S’assoir Par Terre » – 1976) ou de « La Complainte Du Phoque En Alaska » de Beau Dommage que de ces représentants médaillés d’une variété « franco-française ». En cause ? La musique. Aérienne, réduite à son essentiel, à fleur d’électronique, elle surfe sur une proposition originale inaccoutumée.

Gérard MANSET – Il Voyage En Solitaire

Assise sur un piano dont les notes s’abreuvent d’un effet spatial, subtil équilibre entre delay et réverbération, la mélodie se prête à voyager. Son fond de teint, un rien chagrin, nostalgique, évoque quant-à-lui une solitude consentie. Par association, paroles mises à part, l’auditeur s’identifie déjà au titre. Des synthétiseurs « violonants » s’épanchent alors qu’une touche parcimonieuse de chœurs souligne d’un trait féminin une gracieuse apostrophe. « Il Voyage En Solitaire », une invite à rêver.

Chez les soixantenaires, la « petit » musique tant des couplets que du refrain, les deux se succédant indistinctement, semble inscrite dans leurs gènes. Étonnant venant de la part d’un chanteur auteur/compositeur/arrangeur jusqu’alors inconnu. Qui est Gérard Manset ? D’un point de vue général, cette chanson est-elle représentative de son répertoire ? …

Gérard MANSET – 2870

… Pas vraiment. D’ailleurs, l’artiste lui-même conteste l’assimilation de ce seul titre à l’ensemble de ce qu’il a pu réaliser, ou réalise encore. Ce succès lui pèse et il récuse l’élan de célébrité qu’il lui a apporté. De fait, sa production discographique est plurielle, avec, pour seule réminiscence, un caractère « floydien », une approche progressive de la composition. Autre élément plus marqué, sa voix. Elle adopte une diction identitaire, une « manière » telle celle de Daniel Lavoie ou de Gaëtan Roussel sur leurs travaux d’aiguilles respectifs.

Peut-on dire d’une chanson qu’elle s’immortalise en fonction de son appropriation par d’autres artistes ? En cela, « Il Voyage En Solitaire » ne pouvait trouver un plus bel interprète que celui qui suit.

Alain BASHUNG – Il Voyage En Solitaire

Grande chanson ? Ce qu’il fallait démontrer …

Thierry Dauge

Pour en savoir plus sur Gérard MANSET, le seul et unique livre disponible, celui de notre ami Daniel LESUEUR. Suivez le lien !

 

 

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.