Tristan Saule – Héroïne (Polar)

0
653
La culture se partage !

Un Polar Autour De La Pandémie

Tristan Saule - Héroïne
Tristan Saule – Héroïne

Noir Et Social

Tristan Saule, aka Grégoire Courtois, il ne s’en cache plus, récidive comme prévu à propos des Chroniques de la Place Carrée, dans la collection Parallèle Noir (Le Quartanier Editeur).

Il faut se souvenir des mésaventures de Mathilde Ne Dit Rien, paru juste avant la pandémie, pour se remettre les idées en place. Pas de résumé ici, juste une invitation à vous jeter dessus comme un ou une morfal(e). Ca se lit tout seul du début à la fin sans s’interrompre. La vie courante de cet endroit est aussi légère qu’il fait froid dans le dos à n’importe quel moment.

La suite est à l’égal du premier tome, même si on ne retrouve que peu de personnages du précédent ouvrage, à part Mathilde, discrète mais qui joue pourtant un court personnage déterminant.

Barber – Adagio for Strings

Soutenez Culturesco sur Tipeee

Alors Héroïne se joue sur un jeu de mots facile mais qui s’y prête bien. D’un côté un petit malfrat, Tonio, qui veut sortir de l’ornière en dealant du shit ou autre cannabis. Jusqu’à ce qu’on lui propose de s’investir dans un gros coup : l’héroïne. Ca ne sera pas simple même si on lui affirme le contraire. Il accepte pourtant.

De l’autre Laura, infirmière, qui alterne les nuits et les jours parce qu’une pandémie vient de se répandre à travers le monde. La France n’est pas épargnée bien entendu. En prime elle tombe amoureuse d’une femme sidérante mais mariée. Comment assimiler tout cela ? Les deux femmes s’entendent très bien mais Laura veut plus que ce que Marion ne peut donner.

Autour d’eux s’agitent une pelletée de personnages à découvrir qui seront à la fois détestables et émouvants. Ceux-ci vont amener à se rencontrer, à se croiser, à se détester, à s’estimer.

Soolking feat. Dadju – Meleğim [Clip Officiel] Prod by Nyadjiko

Oui, il s’agit bien d’un polar, car petit à petit, on sent la température monter, même si les mois passent avec le confinement, le Covid, la vie devenue insoutenable en urgence dans l’hôpital surtout la nuit. Jusqu’à la fin éprouvante sans en dire plus. C’est le but du jeu.

Tout cela est écrit de belle façon, sans émotion mais avec persuasion. Forcément, le tome trois est demandé et, paraît-il, en prévision pour la fin de l’année. La vie de la Place Carrée est décidément palpitante.

Tristan Saule – Héroïne

Le Quartanier – 354 pages – 22 €

Patrick Bénard

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.
Écoutez Pop Culture Radio
00:00:00
Article précédentBURDON, un coeur épris de musique noire et une voix d’or
Article suivantGérard MANSET ? Il voyage en solitaire
Ecrivain, chroniqueur, animateur radio, créateur de la revue « Cinémanie », autour du cinéma dit d’art et d’essai, spécialiste du groupe The Cure, archiviste... 2020 : "Le Post Rock" essai sur le post rock de Mogwaï à Godspeed You Black Emperor - Camion Blanc 2014 : « On the rocks –le rock de 2007 à 2014 » chroniques livres et cd rocks, interviews –Editions Vaillant 2010 : « Dans la Tête de Robert Smith », roman fiction autour de l’histoire des Cure et de Robert Smith – Edilivres 2007 : « Chroniques Frénétiques, une histoire intime du rock », roman, prix Technikart. 2001 : « Les Iles du Désert », polar autour du rock – Editions Nykta