IRON MAIDEN – The Killers Of The Beast

0
814

IRON MAIDEN – The Killers Of The Beast

Iron MaidenDes spécialistes d’Iron Maiden, rogneurs d’os métalliques, affirment que le groupe est mort au départ de Paul Di’Anno, après Killers (1981). Avec The Number Of The Beast (1982), Bruce Dickinson signe non seulement son arrivée mais également, et probablement, sa meilleure performance vocale en studio. Lien entre ces enregistrements ? Peut-être les deux plus beaux visuels de tous les albums d’Iron Maiden.

Question : Faut-il opposer les deux chanteurs ? Ne vaut-il pas mieux profiter du meilleur de ce qu’ils nous ont offert ?

IRON MAIDEN – Murders In The Rue Morgue

22 Acacia Avenue

Sur Killers, on note deux morceaux purement instrumentaux. A leur écoute, on prend toute la mesure « fer-érique » de la proposition musicale des anglais. Une brève analyse de leur heavy metal « speedé », et malgré le qualificatif : « New » (New Wave Of English Heavy Metal), fait ressortir des traces de rock progressif, celui des 70’s. Associé à la virtuosité ambiante, le résultat enfonce la concurrence, démontre dès ses débuts que Maiden (de son « petit » nom) va devenir grand.

IRON MAIDEN – The Ides Of March

Genghis Khan

De son côté, The Number Of The Beast enchaîne les classiques, ces titres que le groupe jouent systématiquement à chacune de ses prestations scéniques. « Chidren Of The Damned », « The Prisoner », « 22 Acacia Avenue », « Run To The Hill », « Halowed Be Thy Name », qui dit mieux ?

Tygers Of Pan Tang livre trois Lps et puis s’en va ; la suite étant, à quelques titres près, quasiment dispensable. Def Leppard ? Deux albums dithyrambiques avant de dire adieu au Metal ; direction « un autre monde », celui dont ils rêvaient. Reste Saxon. Dans « l’esprit », le seul rival. Mais au niveau du succès mondial …

Au début des 80’s, Iron Maiden règne en maître sur le genre cuir et clous … et spandex ; le code vestimentaire alors en vogue, CF Scorpions. Un seul autre groupe rivalise, mais il a précédé le tsunami, l’a intégré puis, une fois la vague passé, a continué sa route barbelée : Judas Priest.

IRON MAIDEN – Killers

The Prisoner

Lorsqu’on écoute ou ré écoute toutes ces chansons, l’Eddie qui sommeille en nous surgit du recoin secret où il se terre. Le monstre au nez tranché, aux longs cheveux blancs, à la peau racornie tendue sur un corps décharné, comme momifié, et pourtant nantis d’une force apparemment surhumaine, débarque sur scène à chaque prestation du quintette devenu sextette. Le public à beau savoir qu’il s’agit d’une « marionnette » en carton-pâte (et ça se voit !), il adhère totalement au gimmick. L’icône « maidenienne » n’est pourtant pas représentative de la musique du groupe, cyclone sans une once de zombification, postulat présupposé et induit visuellement.

IRON MAIDEN – Purgatory

Children Of The Damned

Bien sûr, il serait réducteur de limiter l’œuvre d’Iron Maiden à ces deux albums. D’autant plus qu’au milieu des 90’s, un troisième chanteur vient réaliser une « pige » au sein du combo. Pendant son passage, la Vierge de Fer grave The X Factor (1995) et Virtual XI (1998). La tâche est-elle trop ardue ? Dickinson étant considéré comme le seul « hurleur » digne du poste, Blaze Bayley, jamais vraiment accepté par les fans, fait donc sa valise dès que Bruce émet le désir de revenir … A moins que, ventes de disques en berne, on l’ait sollicité ?

Iron Maiden
Bruce Dickinson

Et Paul Di’Anno dans tout cela ? L’ami Dickinson aurait-il un pouvoir secret ? La capacité de lancer une malédiction à l’encontre de ceux qui oseraient lui réclamer le Titre ? Lorsque l’on voit ce que sont devenus physiquement les deux autres, c’est à envisager …

Iron Maiden
Paul Di’Anno – Blaze Bayley

Certitude, Iron Maiden continue à parcourir le monde sans plus se préoccuper de diététique ou de problèmes capillaires … enfin, parcourront le monde, lorsque Mr Virus aura décidé de nous lâcher. « Bruce ? Tu peux faire quelque chose ? ». En la matière, j’ai bien peur qu’il n’obtienne que crash aérien et coup d’épée dans l’eau … (les connaisseurs apprécieront !).

IRON MAIDEN – Run To The Hill (live 2019)

Thierry Dauge

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.