LUX BAS-FONDS – Amnésie Internationale

0
309

LUX BAS-FONDS – Amnésie Internationale

Lux Bas-Fonds

Lux Bas-Fonds … Les Bas-Fonds, ce sont les trois « ferrailleurs », pour sûr ! Mais « Lux » pour « luxe » ? Ou « Luxure » ? Ou « lumière » ? C’est pour la gazelle ? Quoi qu’il en soit, Amnésie Internationale, premier EP cinq titres du combo, mixe idéalement les deux, de la rigole des caniveaux, là où sévit la réalité : les textes, au pinacle ensoleillé des plaisirs musicaux. Parce que le look et l’attitude ne sont pas tout, et que défourailler trois accords hyper speedés est aisé, les phrases musicales des Bas-Fonds sont usinées, comme un canon rayé, pour des projectiles millimétrés.

LUX BAS-FONDS – Amnésie Internationale

Lux Bas-Fonds : Géraud Bastar au chant et à la guitare, Lézard à l’autre « pelle », Elvire Jouve tant aux fûts qu’aux chœurs et Pat le Black aux grosses cordes, « clermontoisent » depuis 2012. Aux débuts, le patronyme exact du quatuor fonctionne sur le mode « un chanteur et son groupe » : Géraud Bastar & Lux Bas-Fonds. En 2013, c’est sous cette identité que claque leur premier LP, La Forge. L’acier produit cémente et trempe un rock en français aux couleurs plurielles, swamp-rock et post-punk, qui évoque aussi bien The Cramps (Lux Interior ?) qu’Oberkampf. Géraud affûte des textes serrés / sauvages qu’il débourre de sa voix suavement grillagée … à moins que, en bon loup-garou qu’il sait devenir, lui prenne l’envie de les hurler.

Géraud BASTAR & LUX BAS-FONDS – Marie Publique

Pour Amnésie Internationale, les musiciens n’ont rien lâché, ni leur hargne, ni leur volonté identitaire. Leur rock sent le « cramé » sans verser dans l’incendiaire. Sur des tempos plutôt médium, le quartz des plages tranchent les pavés. Une beauté venimeuse au galbe concupiscent, de celle qui invite à bander … les plaies intérieures : « Ni dieu ni maître », clôt le discours calibré de cet EP. Parfois, la grenaille du conteur invite Arthur H au micro, puis s’offre un p’tit Blankass, Guillaume Ledoux en apéro. « Lemmy » ?! Quelqu’un propose « Mister Killer » ? Surement pour le cambouis, la tête dans le moteur …

Géraud BASTAR & LUX BAS-FONDS – Betty PAGE

Pour « Amnésie internationale », la chanson, l’auditeur avide de références peut s’imaginer, dans l’ordre : une intro à la « Pretty Vacant », des SEx PiStols, suivi d’un riff qui n’est pas sans sonner comme un vieux coup de Téléphone, « Anna » dans le combiné. Puis la route défile, partition poétique, pour un Quatuor du Voyage dont l’autoradio rudoie OTH, Dogs et Thugs en fréquences privées.

LUX BAS-FONDS – Teaser (Amnésie Internationale – Ni Dieu Ni Maître)

Lorsque tant d’évocations viennent aux tympans, c’est que le groupe translate et sinue sur des grilles d’accords qui lui sont propres. Lux Bas-Fonds n’est donc pas la resucée de qui que ce soit mais bien une entité unique qui poudroie, parfois, quelques cendres du passé.

En cette période perturbée, pour éviter la fossilisation, l’ankylose qui nous guette, rendez-vous nous est donné sur le Bandcamp du groupe. Lux Bas-Fonds, à écouter voir / boire et bouger ; un Libertaire pour nous resocialiser.

Thierry Dauge

Sortie du EP : LUX BAS-FONDSAmnésie Internationale – prévue le 16/11/2020

Distribution assurée par 16 alliés Productions

Disponible sur les plates-formes numériques : iTunes, Spotify, Virgin, Deezer etc.

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.