J’aurais Voulu Etre Un Beatles, un livre de Jérôme Attal

0
225

Un Hymne au Fab Four

J'aurai voulu être un Beatles - Jérôme Attal
Jérôme Attal – J’aurai voulu être un Beatles

Les Beatles, l’Adolescence et le Temps

En 2007, Jérôme Attal, encore auteur débutant, sortait un joli livre intitulé «Le Rouge Et Le Bleu». Malheureusement épuisé depuis bien longtemps, il décrivait son admiration pour les Beatles à travers cette double compilation, sans doute la meilleure, pour cerner la carrière et l’évolution du groupe qui bouleversa toute l’Histoire de la musique, n’ayons pas peur des mots.

Depuis il est devenu un écrivain et parolier chevronné. Il a d’ailleurs confié ses textes à Johnny Hallyday, Vanessa Paradis, Daran ou Eddy Mitchell. Il a même sorti confidentiellement en 2005, un album solo très beau avec un titre en duo magnifique avec une certaine Mélanie Laurent, inconnue à cette époque, «Quand Tu Ne m’Aimeras plus». On dirait du Cure pur jus. C’est dire.

J’aurais Voulu Etre Un Beatles

Treize ans plus tard, peut-être sur commande, mais rien de sûr, il replonge chez les Beatles sans souci. D’autant que rien n’a changé chez lui, sinon une certaine distance humoristique et mélancolique qui associe volontiers sa passion pour le groupe et les filles, alors qu’il était encore adolescent quand le groupe le transportait très loin dans son imaginaire.

The Beatles – Strawberry Fields Forever

A travers de courts chapitres et de quatre nouvelles, il invite à redécouvrir ce qu’il ressentait à l’écoute de « And I Love Her », « Strawberry Fields Forever », « Yesterday », « A Day In The Life », « Come Together », « Let It Be », « Don’t Let Me Down » etc. Chaque titre de John Lennon, Paul Mc Cartney, (à 95% pour les deux), George Harrison et Ringo Starr pourrait être cité sans qu’il soit dégommé, même « Ob La Di Ob La Da » ou « Love Me Do », qui reflétaient juste le futur Swinging London.

The Beatles – Don’t Let Me Down

C’est un vrai plaisir, une tendresse et parfois une nostalgie de se replonger dans cet univers, qui semble daté mais encore tellement présent dans nos souvenirs, et que des jeunes générations ne cessent de détecter, ébahies.

Jérôme Attal – J’aurais Voulu Etre Un Beatles

Le Mot et Le Reste – 154 pages – 15 €

Patrick Bénard