Blockbusters sur France Inter : la culture pop par Frédérick Sigrist

0
541

Cet été, comme les années précédentes, Frédérick Sigrist a pris possession de la grille d’été de France Inter. Depuis le 1er juillet, du lundi au vendredi, à 11h, en direct, il propose Blockbusters, une émission entièrement dédiée à la pop culture. Et cet été, joie ! L’émission va durer deux mois !

Photo France Inter

Vous écoutez France Inter jeudi 4 juillet à 11 heures et des patates. Vous entendez : « Avec un grand pouvoir viennent de grandes responsabilités« . Là, vous vous dites : « Ok. On dirait LA phrase culte du Spiderman de Sam Raimi, je vais arrêter l’alcool, je suis censé être sur France Inter… » Eh bien, double bonne nouvelle ! D’abord, vous avez de bonnes références. Ensuite, vous pouvez continuer l’alcool (bon, à 11h du mat’, on peut en parler, quand même, si vous voulez). Vous avez bien entendu. Vous êtes juste en train de découvrir la meilleure émission de pop culture radiophonique : Blockbusters.

Blockbusters : saison 3 mais saison 4

C’est la troisième année que Frédérick Sigrist met à l’honneur les grands succès de la culture populaire. Et cette quatrième saison (Oui, quatrième, parce que les n°3 sont toujours un peu ratés, alors autant passer directement de la deuxième à la quatrième. Vous trouvez que Frédérick Sigrist a une logique bien à lui ? Hum… C’est pas faux !) affiche une programmation particulièrement alléchante. Comme à son habitude, on trouve au programme aussi bien des séries cultes, comme X-Files ou 24h chrono, des chanteurs populaires, de Jean-Jacques Goldman à Céline Dion, des jeux vidéos incontournables, tels que Assassin’s creed ou Sonic

Il y en aura pour tous les goûts et surtout pour les goûts de Frédérick. Fred, ce véritable geek qui passe ses nuits à jouer aux jeux vidéos une fois ses chroniques pour France Inter écrites. Et ses journées ? Au cinéma pour la sortie des blockbusters, entre deux dates de son spectacle « Tout le monde croit que je suis un mec bien« .

Une formule bien rôdée

Pour cette troisième/quatrième saison, l’émission reprend tout ce qui fait son succès. Et avant tout, une équipe de compétition : Céline Illa (réalisatrice), Marie Mougin, Chloé Brassière et Prudence Castelot (attachées de production) et, pour cette saison, Aurore Mancip en renfort (stagiaire). Une équipe soudée, heureuse de travailler et de s’amuser ensemble et dont la bonne humeur et le dynamisme imprègnent chaque prise d’antenne. On retrouve aussi les différentes séquences qui rythment l’émission : le micro-trottoir et le fameux « J’aime pas », petite pépite de mauvaise foi et de critiques sur les sujets du jour.

Une nouveauté cette année : les auditeurs sont mis à contribution, avec un quiz à la fin de chaque émission. Les petits chanceux sont sélectionnés selon leurs sujets de prédilection. Comment ? Sur la page Facebook ou le Twitter de Blockbusters, en répondant à des questions ultra-pointues. Du genre  » Quel immense acteur secondaire a fait ses débuts dans Die Hard et a fini comme professeur frustré des potions ? » Et ils repartent avec un petit cadeau s’ils ont assuré en répondant aux trois questions de Frédérick.

Blockbusters détournement
Crédit : Blockbusters (Facebook)

Des invités de tous les horizons

Ce qui fait aussi tout l’intérêt de Blockbusters, c’est le choix de Frédérick pour ses invités. Il a su retrouver parmi eux la diversité présente dans la pop culture. Piochant à gauche et à droite, il fait appel à tous les talents. Il mêle spécialistes, passionnés et, pourquoi s’en priver, journalistes de France Inter (non moins passionnés ni spécialistes). On retrouvera tout au long de cette troisième saison (quatrième, on te dit !) Dedo, Olivier Bénis, mais aussi Thomas Hercouët ou encore Jean-Baptiste Toussaint, fidèle parmi les fidèles.

Voilà qui donne à Blockbusters un ton original et surtout unique. Avec aux commandes un vrai passionné, incollable sur les sujets choisis. Qui a ce talent de se révéler aussi drôle que pointu, tout en menant son émission de main de maître. Et en mettant en valeur tous ses invités, quels qu’ils soient.

Emssion Blockbuster France Inter Tim Burton
Les invités de l’émission Blockbusters sur Tim Burton – Photo France Inter

A quand Blockbusters toute l’année ?

Il y a un travail de fou derrière Blockbusters et ça se sent. Les sujets sont léchés, fouillés et se révèlent intéressants même lorsque l’on n’y connaît rien. Vous étiez passé à côté de ce petit bijou radiophonique ? Rattrapez votre retard et écouter les saison précédentes et les premières émissions de celle-ci en podcast. Allez picorer parmi des sujets aussi variés que Queen, Stephen King, Final Fantasy, mais aussi  Harry Potter, Dallas, les Pokémon ou… La Bible !

Un seul regret, s’il fallait en exprimer un : que l’émission soit cantonnée à la programmation estivale. Ce, malgré un essai plus que réussi avec la nuit Game of Thones le 15 avril dernier. Car les audiences et les réactions sur les réseaux le prouvent : la pop culture a toute sa place sur la radio publique. Et Frédérick Sigrist en est l’un de ses meilleurs ambassadeurs. Longue vie à Blockbusters !

Delphine Hossa