LANE : Les Thugs et Daria se mélangent et attaquent

0
356

Avec L A N E, leur punk pop est à l’ouvrage

Lane
Lane

Retour aux sources

LANE signifie Love And Noise Experiment, ce qui veut dire, en gros, l’expérimentation du bruit et de l’amour. Du côté affection, on leur laisse ce choix, du côté de l’expérimentation bruitiste, on est plutôt dans un combat quotidien contre tout ce que l’on n’aime pas, soit un pop punk très digne et bourré de virtuosités.

Petit retour en arrière à propos de la formation du groupe parce que les cinq membres ne viennent ni de n’importe où, ni de n’importe comment. Nous sommes à Angers et il y a d’abord les plus cultes de la ville: les Thugs! Le genre punk à faire pâlir La Souris Déglinguée, Oberkampf, OTH et autres groupes eighties remplis du désir de tout faire péter. Ils ont tenu jusqu’au bout du souffle. Et puis il y Daria, plus pop, plus sombre mais tout aussi volontaire. Cet excellent mélange donne LANE (avec les points entre chaque lettre ou les lettres en majuscules, comme vous le souhaitez).

LANE- A Dead Man’s Soul

Et donc un premier album, A Shiny Day qui condense royalement les envies de chacun. Des titres courts (Stand, Tea Time) d’une énergie à revendre, et des titres développés plus insinueux dans la démarche (A Dead Man’s Soul, A Shiny Day et surtout Down The River).

L’ensemble confirme que, quelque soit l’âge, on a toujours des choses à dire et à revendiquer. Et on les suivra jusqu’au bout.

Comme on est cool, voici une vidéo de leur premier EP alliant le foot et le rock qui vont paraît-il toujours très bien ensemble.

Lane – Goal Line

Lane / A Shiny Day

PIAS

Patrick Bénard 

A découvrir également, notre article sur Joe Strummer et dans la catégorie livres Punk, les confessions de Gilles Bertin : 30 ans de cavale, ma vie de Punk par l’ex-Camera Silens