The Prodigy pleure la mort de son leader Keith Flint

0
1607

 

Keith Flint en concert avec Prodigy - Bryceland/REX Shutterst/SIPA
Bryceland/REX Shutterst/SIPA

Et encore une légende qui disparait… Keith Flint n’aura même pas attendu un demi-siècle. Il a été retrouvé mort ce matin à son domicile, à 49 ans.
Là, comme ça, ce nom ne vous dit rien ?
Possible….
Mais il y a peu de chances pour que vous n’ayez jamais entendu Firestarter, Out of space, Breathe ou Smack My Bitch Up, qui avait fait scandale, tant par ses paroles que pour son clip. Clip pourtant récompensé par un MTV Award…
C’est bien l’emblématique chanteur du groupe The Prodigy qui vient de tirer sa révérence ce matin, dans un ultime fuck au monde. Et comme il a toujours clamé qu’il faisait ce qu’il voulait, il a donc décidé d’en finir lui-même avec la vie, comme l’ont confirmé les autres membres du groupe, Liam Howlett et Leeroy Thornhill.

Annonce officielle du groupe The Prodigy sur Instagram

The Prodigy, c’est de l’énergie brute, un son qui crache et qui tabasse les oreilles. Issu de la scène underground anglaise au début des années 90, Prodigy mélange les styles et les influences : rave, breakbeat hard-core, musique industrielle, … Le groupe fait partie des pionniers du big beat et de la musique électronique qui envoie du lourd, aux côtés des Chemical Brothers, entre autres…Leur son évoluera vers le rock électro bien assaisonné au punk, tant dans la voix de Keith Flint que dans son look. Ils explosent à la face du monde en 1996, avec l’album « The Fat of The Land », véritable concentré de tubes, qui fait de Prodigy le leader incontesté et incontestable du cyberpunk.

The Prodigy – Firestarter

Prodigy : musique, cinéma et… Jeux vidéos

Ok, la musique électronique, rock, punk ou pas, ce n’est pas votre truc… Mais si vous faites partie des gamers, alors vous avez peut-ête joué sur du Prodigy sans le savoir : c’est eux, la musique du  le cultissime Wipeout, sur Playstation, où vous pilotiez au son de Firestarter. Ou encore de Need for Speed: Undercover, sur lequel vous avez peut-être passé quelques heures en 2008. Ce morceau, First Warning, fait aussi partie de la BO du film de Ryan Reynolds Mise à prix (Smokin’Aces), sorti en 2007, accompagné de quelques autre petits groupes un peu connus, comme Motörhead (Lemmy, putain !) ou The Stooges

En concert, pour avoir eu la chance d’y assister, c’était du son aussi bon que sur les albums, les grosses basses qui claquent en plus. Un public galvanisé, qui rattrape jusqu’au bout du bout l’énergie animale et diabolique crachée par les enceintes et par Keith Flint. Des inconditionnels aux curieux qui les découvraient parmi les programmations éclectiques de festivals, impossible de ne pas se laisser entraîner dans l’univers de Prodigy. Et tout ça… Sans drogue ! Ou pas obligatoirement…

The Prodigy – Breathe

Avec Keith Flint depuis ses origines, son danseur devenu chanteur et leader, le groupe aura tout connu : des succès planétaires à la déception des critiques et des années fastes aux trous d’air. Seulement 7 albums en 30 ans, d’accord, mais 20 millions d’albums vendus à travers le monde ! The Prodigy avait sorti son dernier album No Tourists, l’an dernier, en 2018. Il avait entamé une tournée et était attendu en France cet été, aux Eurockéennes de Belfort et à la Fête du bruit dans Landerneau. Un coup d’arrêt un peu trop brusque… Encore un… Tu sais quoi, la mort ? Smack My Bitch Up !

The Prodigy – Smack my bitch up (uncensored)

La discographie de The Prodigy :

1992 : Experience
1994 : Music for the Jilted Generation
1997 : The Fat of the Land
2004 : Always Outnumbered, Never Outgunned
2009 : Invaders Must Die
2015 : The Day is my Enemy
2018 : No Tourists

Delphine Hossa – Culturesco