GIRL GROUP – Les recettes d’un succès

0
448

GIRL GROUP : les recettes d’un succès

girl group

Concept imparable du  Girl Group. Réunissez 3 ou 4 jeunes filles qui ne se connaissent pas forcément. Choisissez les mignonnes, si possible. Tricotez leur 1 ou 2 chansons sur mesure, faites les passer à la télé (même en play back, ça n’a pas d’importance). Vous avez un Girl Group ! Et peut-être l’espoir de décrocher le Jackpot …
Historiquement, on retrouve ce type de groupe dès le début des années 30. Citons par exemple les Boswell Sisters, puis les fameuses Andrews Sisters qui elles, ont la particularité d’être réellement sœurs.

Les Boswell Sisters, sur un titre reprit également par Elvis, Blue moon. Qualitativement parlant, il y aurait certainement à redire…  mais nous vous laissons juger par vous-même.

Bowell Sisters – Blue Moon

Mais avouez que les Andrew Sisters étaient musicalement nettement plus intéressantes! D’ailleurs, entre 1935 et 1960, elles vendront plus de cent millions d’albums!

Andrews Sisters – Boogie woogie bugle boy

Au début des années 60, le genre «Girl group» explose littéralement, et leurs titres vont être régulièrement repris par une multitude d’artistes, certaines de ces chansons étant encore reprises aujourd’hui.
La preuve par l’exemple – Florilège :

1958, The Chantels, sortent le titre « Maybe », titre repris, excusez du peu, par Janis Joplin et les Red hot chili Peppers

The Chantels – May be

ET par les Red Hot, ça donne ça… Etonnant non?

Le premier vrai tube initié par un Girl Group date de 1961, avec un groupe de jeunes noires, les The Shirelles. Le titre devient n°1 dans les charts US cette année là…

The Shirelles – Will you still love me tomorrow

Pour la petite histoire, les BEATLES, fans invétérés des Shirelles, reprendront «Boys» et «Baby it’s you».

Cet amour immodéré pour les girls group vaudra également un procès à Georges Harrison, qui se serait un peu trop inspiré de «He’s so fine», des Chiffons pour son tube «My sweet Lord» . A vous de juger:

Et par Georges Harrison…

Etrange ressemblance, il faut bien l’avouer…

Flairant le filon, une flopée de producteurs s’engouffre dans la brèche. Phil Spector crée coup sur coup The Ronettes et The Crystals, puis Jerry Leiber et Mike Stoller (paroliers d’Elvis) font de même avec The Shangri-Las et The Dixie Cups

The Ronettes – Be My Baby

The Shangri-Las  –  Remember

The Marvelettes, elles, sortent des singles en rafale. Leur titre n° 1, Please Mr Postman, sera repris par les Beatles.

Restons avec ce groupe, dont un des titres a été également repris par Blondie et Grace Jones: The Hunter gets captured by the game.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. La suite prochainement sur ce blog!
Pour vous faire patienter: qui a bien pu reprendre ce titre de Martha and the Vandellas? 😉

Etienne FLT

A lire également : Girl Group part II

Girl Group Song : Les femmes et le Rock!