DEPECHE MODE par Sylvain Fanet

0
568
POP CULTURE RADIO La Culture POP a enfin trouvé sa RADIO !
Genres : radio
La culture se partage !

Juste une question de temps ?

Déjà auteur d’une anthologie des disques phares de la New Wave – Standing On A Beach (2019, également chez Le mot et le reste, voir notre chronique.) -, Sylvain Fanet revient plus longuement sur l’un de ses derniers et illustres représentants : Depeche Mode.

Sylvain Fanet : DEPECHE MODE
DEPECHE MODE par Sylvain Fanet

L’ouvrage est sobrement construit en deux parties : tout d’abord une biographie du groupe, des premières notes de synthés en 1980 jusqu’à l’album et la tournée de deuil, Memento Mori en 2023, un récit parsemé des portraits individuels des quatre de Basildon : Martin Gore, Dave Gahan, Alan Wilder et enfin le regretté Andrew Fletcher dit Fletch. Puis, Fanet présente et analyse leur discographie.

Depeche Mode – New Life – Speak & Spell (1981)

Mêlant habilement données biographiques et contextualisation, l’auteur dévoile progressivement quelques clés pour comprendre l’irrésistible mais imprévisible ascension de la bande. Qui aurait pu en effet imaginer en 1981 que ce quarteron de jeunots Electro Pop – au nom trouvé par hasard dans une revue française – et émergeant d’une New Wave anglaise en pleine éruption, dépasserait la concurrence et en deviendrait l’un des projets les plus importants et les plus populaires depuis plus de quarante ans ?

Depeche Mode – Stripped – Black Celebration (1986)

Sylvain Fanet rappelle cette incroyable capacité de résilience du collectif, transformant les ruptures en renaissances. Ainsi, en 1981, le départ du membre fondateur et surtout principal compositeur Vince Clarke permet pourtant à Martin Gore de s’affirmer comme le créateur que l’on sait. Ce choix ouvre aussi les portes à Alan Wilder, le plus musicien – au sens académique – du quatuor. Autre cas, la déglingue rock’n’roll et suicidaire de Dave Gahan au début des années 90 amène une rédemption inespérée. Plus récemment, la disparition malheureuse de l’autre fondateur, le pilier Fletch le 26 Mai 2022, semble, pour l’instant, dépassée par un sursaut d’existence à deux.

Depeche Mode – Walking In My Shoes – Songs Of Faith And Devotion (1993)

Est encore soulignée l’importance des rencontres, ces croisements de personnes importantes sur la route du groupe. On citera Daniel Miller, le fondateur du label Mute, craquant immédiatement lors de son premier concert de Depeche Mode. Miller, à qui les gars resteront toujours fidèles, malgré sans doute les ponts en or offerts par d’autres. Ou le photographe / vidéaste / scénographe Anton Corbijn, qui réalise sans doute avec Depeche Mode, ce qu’il aurait rêvé pour Joy Division – il a connu et photographié le groupe de Ian Curtis en pleine gloire éphémère – . Enfin, ces coproducteurs qui ont aidé le quartet à sculpter leur son, à la mise en ondes des idées au fil des morceaux : Gareth Jones, David Bascombe, Flood… Et ces musiciens appelés à la rescousse après la démission du multi instrumentiste Alan Wilder en 1995: entre autres, Christian Eigner à la batterie ou Peter Gordeno aux claviers et à la basse.

Depeche Mode – Cover Me – Live Spirits (2020)

Avec son style clair, précis et ses approches souvent pertinentes, notamment autour du relationnel des musiciens, Sylvain Fanet propose une bonne synthèse de l’histoire de Depeche Mode qui comblera sans doute les novices. Peut-être que les fans déjà initiés par leurs expériences et d’autres sources attendront plus de révélations. On peut aussi être moins sévère pour les tout derniers LP après Playing The Angel (2005) – en particulier le pauvre Sounds Of The Universe (2009) – qui méritent plus d’attention, surtout au regard de ce que les derniers confrères de la même époque peuvent proposer : U2 et sa mue en Show pour Las Vegas ou Cure toujours figé dans l’idée d’un nouvel album depuis 2008. Enfin, une dernière remarque pour la couverture en duo Dave – Martin. Si effectivement elle nous interpelle en correspondant à la réalité de Depeche Mode en 2023, elle n’honore pas les apports essentiels d’Alan Wilder ni bien sûr de Fletch. Franchement, pour une bio des autres 4 – de Liverpool cette fois -, vous ne mettriez que Paul McCartney et Ringo Starr ? Ça n’est pas juste une question de temps…

Bruno Polaroïd

Sylvain Fanet : Depeche Mode / Le mot et le reste (Leur site) – 256 pages – 22,00 €
Sortie le 3 Novembre 2023.

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.

Laisser un commentaire