Jean-Pierre KALFON – Méfistofélange

0
477
POP CULTURE RADIO La Culture POP a enfin trouvé sa RADIO !
Genres : radio
La culture se partage !

Jean-Pierre KALFON – Méfistofélange

Jean-Pierre Kalfon

Affiche de film, pour le moins un thriller ? Que nenni, visuel d’album. Jean-Pierre Kalfon, dans la force de l’âge, celle où l’on développe sagesse et compréhension des « choses », nous livre quatorze chansons, un précis de contemporanéité : Méfistofélange. L’acteur / chanteur revisite son rhythm’n’blues et son rock, l’un cuivré par saxo, trompette et trombone, l’autres balafré de guitare swamp, surf, cristalline ou acérée. Constante : des textes fleuris d’expressions et mots choisis, dictionnaire d’un vocabulaire tant littéraire qu’urbain ; la rue n’est jamais loin. Tympans éberlués, nous suivons les plages tel le cours d’une rivière séculaire, un savoureux voyage.

Jean-Pierre KALFON – Teaser de Méfistofélange

Personnellement, j’avais laissé JP. Kalfon dans la Rue Barbare (1984), en chanteur / looser magnifique. Plus récemment, je le croise sous la plume du Gary Oldman des journalistes rock, Patrick Eudeline. Il narre le Phénomène à la fin des 60’s, gravitant autour du réalisateur Marc’O en compagnie de Valérie Lagrange et Pierre Clémenti. Ailleurs, il trinque aux New York Dolls, partenaires de déglingue et allumés notoires. Kalfon ? Un titi, un dandy, un punk qui a du chien, une trogne de mâle pour un « gamin » : tout est permis, tout est possible, il suffit de ne pas demander.

Jean-Pierre Kalfon

JP Kalfon avec Sylvain Sylvain des New York Dolls

Dernièrement, c’est dans la biographie de Louis Bertignac qu’il apparaît, associé « guitaristiquement » à l’ex Téléphone derrière Jacques Higelin. Alors, que Jean-Pierre Kalfon propose tout un album en 2022 n’a rien de paranormal. Par contre, qu’il s’agisse de son premier « long métrage » en solo est plus étonnant. Il faut parfois laisser le temps au temps. Lorsqu’il s’agit de mûrir ses paroles autour de mélodies « chiadées », la décision colle à l’objectif, s’exprimer librement sur un lit de piments. Méfistofélange, album cinématographique : mots et musiques initient des images, produisent des histoires qui, mixées les unes aux autres, se prêtent au grand écran.

Jean-Pierre KALFON – Costard

En bout de course, l’artiste et sa voix rocailleuse, pierrée à la ponce, nous réserve une émotion, une brume mémorielle, un train fantôme …

Armés de musiciens talentueux, comme « talent » et « tueux », Méfistofélange ressemble à ces disques qu’on attend sans jamais être certain d’en dégoter un. Cette fois-ci : « Tu veux ma photo ? Voilà mon “bruit” », Madame et Monsieur sont servis.

Jean-Pierre Kalfon

Thierry Dauge

Jean-Pierre KALFONMéfistofélange – Déviation Records – Disponible en le 21 octobre 2022

Les Musiciens : Bruno Besse (Guitare) – Michel Don Billiez (Sax) – Brice Moscardini (Trompette/Trombone) – Ornella Pugliese (Violon et chœurs) – Éric Traissard (Guitare) – Gilles Erhart (Clavier) – Amaury Blanchard et François Causse (Batterie) – Rurik Sallé (Guitare et chœurs) – Christophe Garreau (Basse) – Hugo Indi (Guitare)
Les Chœurs : Georgia Ives – Sophie Causse

Format CD (14 titres) : Noire la nuit – Chope le cash – Costard – Partie de la party – Plus d’états d’âme – Sextoy – Retour solo – Solitaire – Méfistofélange – Une main amie – N’est-elle pas belle – Gypsies rock n’roll band – Championne – Train fantôme
Textes de JP. KALFON – Musiques CF Livret.

Moins « Partie de la Party » et « Retour Solo » au format vinyle (12 titres)

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.