Gerry RAFFERTY – Baker Street

0
737
La culture se partage !

Gerry RAFFERTY – Baker Street

Gerry Rafferty

Ça, pour un one hit wonder, c’est est-un ! Gerry Rafferty et son « Baker Street » (1978), c’est ce riff de saxo sur bongos qui entraîne l’auditeur vers des horizons sidéraux. Et puis, il y a ce solo de guitare qui, tel le cri de ralliement d’un animal sauvage, démarre tout en haut des gratte-ciels avant de redescendre en vrille visiter les terres tuméfiées de la jungle urbaine. Entre les deux, la voix mielleuse de Gerry nous conte une histoire … son histoire ? Le texte parle d’une vie la nuit, de l’incapacité de se fixer et d’alcool amnésiant, celui qui détourne les pensées du grand vide existentiel. Lorsqu’on sait que Rafferty, personnalité dépressive, est mort des suites d’un alcoolisme chronique …

Gerry RAFFERTY – Baker Street

« Baker Street », One hit wonder pour Gerry ? En réalité, mais en tant que membre de Stealers Wheel, groupe de folk rock écossais, Mr Rafferty a déjà décroché une médaille en 1972 avec le titre « Stuck In The Middle With You ». Comme toute bonne chanson, elle performe à nouveau vingt ans plus tard lorsque la BO de Reservoir Dogs (1992), premier « arrache-moyeux » de Quentin Tarentino, la réinscrit dans les oreilles des cinéphiles.

STEALERS WHEEL – Stuck In The Middle With You

« Baker Street » est extrait de l’album City to City qui, hormis ce tube, n’affiche pas de partitions marquantes. L’année suivante, en 1979, Gerry sort un nouvel Lp, Night Owl. Ses sillons contiennent de très belles et bonnes chansons. Pourtant, si un titre comme « Days Gone Down » séduit les contrées anglophones, il ne parvient pas à accrocher les radios francophones ; gage, pour le moins, de réussite.

Gerry RAFERTY – Days Gone Down

Par la suite, Rafferty continue à sortir des albums mais, aux prises avec ses démons intérieurs, ne tourne pas pour les promouvoir, entraînant par là-même un délaissement progressif du public. A moins qu’une autre raison ? Eu-t-il fallu confier l’enquête au plus célèbre résident de Baker Street, Sherlock Holmes ? Contre toute attente, comme la chanson éponyme ne parle pas de l’addict détective …

Il reste que, quarante-cinq ans après sa création, « Baker Street » continue de parcourir les ondes. Scintillant satellite, il y a fort à parier qu’elle n’a pas fini de tourner.

Baker Street (live 2012)

Thierry Dauge

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.