John MILES – Music was my first love

0
283
La culture se partage !

John MILES – Music was my first love

John Miles

« Music was my first love, and it will be my last. Music of the future, and music of the past … »

Un garçon qui commence sa chanson avec ce genre de texte, y’a pas photo, il est accro. Ainsi « parle », non pas Zarathoustra, mais John Miles dans son one hit wonder de 1976, « Music ». Rien qu’avec le titre, nous y sommes déjà. Au niveau d’un « Good Vibrations » (1966), un « Strawberry Fields Forever » (1967), un « Stairway To Heaven » (1971) ou un « Bohemian Rhapsody » (1975), cette chanson expose les tables de la Loi pop rock lorsque le genre se veut grandiose, voire grandiloquent, ce qui ne plait pas à tout le monde. Mail il y a toujours eu des râleurs pour déverser leur bile …

Parvenir à « tatouillonner » le sommet des charts dans la veine d’un « Carry on Wayward Son » de Kansas, la même année où « Hotel California » décroche la Lune, où « If You Leave Me Now » atteint Mars, il faut en avoir dans les abdos. « Music » en a, et sans la moindre trace de gras.

John MILES – Music

Son truc, à John, c’est d’avoir inclus des cordes, des cuivres, tout un orchestre symphonique dans sa recette, le tout tressé à des instruments électriques, guitare en tête, avec solo et tout le tintouin. D’autres on fait ça avant, d’autres le feront après, mais lui concocte une mélodie à tiroir qui épouse à merveille les différents ingrédients. De plus, sa voix de tête élève l’âme de l’auditeur à la hauteur rêvée, celle qui arc-boute les poils des bras, qui laisse bouche bée.

John Miles ? Quèsaco ? Entre 1976 et 1987, on le retrouve « quand même » en tant que chanteur sur quatre albums du Alan Parsons Project. Plus tard, il collabore avec Jimmy Page (« Outrider » – 1988), Tina Turner ou Joe Cocker, soit guitariste, soit chanteur, soit les deux, en studio et sur scène.

John MILES with ALAN PARSONS PROJECT – Shadow Of A Lonely Man

Né en 1949, John Miles nous quitte des suites d’une connerie de « coviderie » en décembre 2021. Apprenant sa mort, Alan Parsons fait cette déclaration (Extrait) :

« Je suis extrêmement attristé par la nouvelle de la disparition de mon bon ami et génie musical John … Il manquera beaucoup non seulement à ses nombreux amis et associés, mais aussi aux millions de fans qui reconnaissent son incroyable talent. Tu vas nous manquer ».

Lets the « Music » do the talking (Joe Perry / Aerosmith), John, et savourons ton chef d’œuvre. Quand la musique est bonne …

Music (live 2012)

Thierry Dauge

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.