Berlin Sampler – Théo Lessour

0
477
La culture se partage !

Un Siècle de Musique

Théo Lessour - Berlin Sampler
Théo Lessour – Berlin Sampler

Du Cabaret à la Techno

Voici un livre à parcourir dans le détail parce qu’il offre plus d’un siècle musical centré autour d’une ville capitale et fascinante en Europe. Berlin a vécu en une centaine d’années le pire et le meilleur, la douceur et la douleur, l’horreur puis l’avant-garde.

Ici il s’agit de parler de musique avant tout mais forcément dans un contexte politique obligatoire.

A travers quatre chapitres Théo Lessour retrace avec précision l’évolution de la musique qui s’est toujours voulu en avance sur son temps.

Allons-y chapitre par chapitre. Un premier temps avec la E-Musik (Ernste Musik) qui court de 1912 à 1945. Elle s’exprime par la musique atonale d’Arnold Schönberg à ses débuts jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale emportés par des créateurs qui finiront presque tous déportés dans des camps de concentration. La création de la chanson plus typique se forge un chemin pendant la république de Weimar.

Soutenez Culturesco sur Tipeee

Arnold Schönberg – Peripetie

C’est là qu’intervient le deuxième temps, la U-Musik qui débarque dès 1904 pourtant mais qui va courir jusqu’au début des année soixante. Elle va refléter ce que l’on connaît de mieux à l’image de Marlène Dietrich chantant Lili Marleen, jusqu’au début du jazz quand les américains auront envahit le futur Berlin-Ouest.

Marlène Dietrich – Lili Marleen

A partir de là un troisième temps surgit avec la A-Musik qui affiche clairement les années soixante, la contre-culture, le Krautrock et des groupes comme Can ou la musique dite planante en France avec Tangerine Dream ou plus important encore, le regretté Klaus Schulze, disparu cette année, ex-Ash Ra Tempel. C’est la terrible époque à l’Ouest, une fois le Mur bien établi en août 1961, que tout va changer, du terrorisme de la bande à Baader à l’immortel film prémonitoire de Wim Wenders en 1987, Les Ailes du Désir. Evidemment il serait malvenu d’oublier Kraftwerk qui, musicalement, a déclenché au fil des années la future Techno.

Nick Cave And The Bad Seeds – From Her to Eternity (extrait de “Les Ailes du Désir” de Wim Wenders)

Tout cela aboutira à la création de cette Techno, encore en développement aujourd’hui, car il faut bien le dire, tout part de là et de la chute du Mur de Berlin le 9 novembre 1989 avec la fin de l’Allemagne de l’Est le 3 octobre 1990. Et la Techno n’est-elle pas une forme de musique atonale ? Retour à la case départ dans ce cas.

 Une Petite Histoire de la Techno Berlinoise

Entre temps, pour ceux qui aiment le rock vous rencontrerez ceux qui ont vécu cette période froide des années 80 : Lou Reed, Iggy Pop, David Bowie, Nick Cave entre autres pour les étrangers, DAF, Einstürzende Neubauten (fondé par Blixa Bargeld, futur acolyte des Bad Seeds), Malaria, X-Mal Deutschland pour l’enclave de l’Ouest.

Tout ceci offre un exceptionnel livre retraçant une histoire de cette ville fantastique à travers sa diversité musicale créative. Un beau sample finalement.

Théo Lessour – Berlin Sampler

Le Mot Et Le Reste – 394 pages – 25 €

Patrick Bénard

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.
Écoutez Pop Culture Radio
00:00:00