Alain CHAMFORT – L’Ennemi dans la Glace

0
208
La culture se partage !

Alain CHAMFORT – L’Ennemi dans la Glace

Alain Chamfort

Avec « L’Ennemi dans la Glace » (1993), Alain Chamfort explore son passé au présent. Ici, la « glace » est synonyme de « miroir ». Métaphoriquement, assimiler la « glace » à de l’eau congelée peut s’entendre, auquel cas la chanson pourrait conter l’histoire d’un être humain « cryogénisé », type Hibernatus (1969) ou Captain Marvel. Mais lorsqu’on écoute le texte, ou que l’on visionne le clip filmé par Mondino, on découvre un morphing où Alain Chamfort change de visage, passant d’un faciès jeune efféminé au sien contemporain. Même si l’auteur manie ouvertement les jeux de mots dans la plupart de ses chansons, c’est bien d’un « reflet » dont il s’agit, et donc, quelque part, d’Orphée traversant sa psyché. « L’ennemi » ? Ce serait lui-même sur le mode : « Nous sommes notre propre ennemi ».

Alain CHAMFORT – L’Ennemi dans la Glace

Avant qu’il ne parvienne à une telle introspection, Alain Chamfort a eu plusieurs autres vies artistiques, notamment sur les disques Flèche, propriété de Claude François … Oui, mais avant ?! Alain Le Govic ? Il est pianiste au sein des Murators.

Parenthèse : la formation au line-up variable a accueilli dans ses rangs un guitariste du nom de Pierre Chevalier. Plus tard disquaire à Bezons, dans sa caverne à collectionneurs baptisée Music 2000, Pierre épingle sur les murs quelques photos historiques ; les 60’s au Golf Drouot. C’est dans ce lieu et ce contexte que, courant 1973, je découvre « Highway Star » en ouverture du Made In Japan de Deep Purple (1972). Un univers s’ouvre … mais c’est une autre histoire.

Alain Chamfort

Flèche, donc, et des chansons à « midinettes » du type « L’amour en France » (1973).

L’Amour en France

Très vite, il sort de de la bande à Cloclo et signe chez CBS. Concomitamment, il gagne en crédibilité ce qu’il perd en popularité. Cette dernière, frivole, revient toquer à sa porte lorsqu’il s’acoquine avec le plus « coquin » de tous, Serge Gainsbourg. Sortent alors deux singles qui n’ont toujours pas quitté l’axe orbital des platines, « Géant » et, surtout », « Manureva » (1979). Cette scie circulaire raconte l’aventure du bateau d’Alain Colas, géant des mers qui « jamais n’arriva », disparu de concert avec son concepteur … « Là-bas ».

Alain CHAMFORT – Manureva

On ne change pas une équipe qui gagne. Serge en profite pour proposer à Alain de célébrer celle qui l’ensorcelle, d’exposer suavement les merveilleux sortilèges de « Bambou » (1981). Charme exotique, mélodie sucrée / poivrée, nouveau succès. Pourtant, noces consommées, les deux songwriters rendent leurs alliances. Chamfort adopte de nouveaux paroliers : Jacques Duvall, Didier Golemanas, Boris Bergman. Sans surprise, les textes continuent d’emprunter des voies à double, voire à triple sens, un façonnage, une sculpture des mots sans copeaux. De cette collaboration sortent « Traces de Toi » et « La Fièvre Dans le Sang » (1986).

La Fièvre Dans le Sang

La pop est légère, indéniablement élégante, inévitablement dance en ce milieu des 80’s. Et puis les 90’s surviennent, le grunge et les avis de mise en demeure. CBS se sépare du chanteur, Epic Records le récupère pour un temps avant d’expurger son catalogue : tu ne vends pas assez ? Tire la chevillette et Alain Chamfort cherra. Mélodiste inusable, il reprendra son ouvrage sans se défaire d’un nuage de sourire sur un calme olympien.

Alain Chamfort

Tour d’horizon aidant, à la lumière de ces brillances radiophoniques, le sens accordé à « L’ennemi Dans la Glace » prend un nouveau jour. Et si l’ennemi n’était pas celui auquel on pense ? S’il ne s’agissait pas du passé mais bien du présent dans la visée, ce visage parcheminé …

Alain CHAMFORT – Le Temps qui Court

« Parce que le temps qui court, court, change les plaisirs, et que le manque d’amour, nous fait vieillir ».

Thierry Dauge

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.