Djamil le Shlag, 1er round

0
526
La culture se partage !

Djamil le Shlag, c’est le punchliner hors pair qui officie depuis septembre dans Par Jupiter, l’émission de Charline Vanhoenacker et Alex Vizorek sur France  Inter.
Pourtant, il n’est pas encore aussi connu que la plupart des humoristes de France inter. À quoi cela peut-il être dû, si ce n’est son physique de lâche ?

Djamil le Shlag, plus affûté que jamais !

Nous ne nous aventurerons pas sur ce terrain. Ni sur le fait qu’il a un prénom qu’Éric Zemmour (Nique ta mère !) changerait s’il était élu. Pourtant, Corinne le Shlag, ça lui irait tellement bien !…

“Zemmour le bad boy de la street” ! – La chronique de Djamil le Shlag

Bref. Il semblerait que ses chroniques précédentes  sur Radio Nova n’aient pas, elles non plus, suffit à lui conférer la notoriété qu’il mérite.

Radio Nova, France inter… Wow ! Mais quel CV de bobo !!! A tous les coups, il est extrémiste : vegan et athée jusqu’au bout des doigts…

Eh bien… Pas du tout… Comme le dit si bien sa voisine, Djamil est musulman, mais « un musulman sympa ». Comme quoi, il y en a. Moi-même, j’ai un ami… Enfin bon. Assez parlé moi, parlons de lui.

Si Djamil est pour l’instant surtout connu par le biais de ses chroniques radios, soyez sûrs que c’est du gâchis. C’est un véritable animal scénique qui nous entraîne dans son univers durant une heure et demie. Un véritable exercice d’équilibriste, entre vannes léchées et improvisation aux petits oignons. Et je vous mets au défi de trouver, à ce jour, un humoriste sachant aussi bien faire le crabe que lui …

Entre souvenirs et ironie

En maniant à merveille tour à tour l’ironie, l’humour noir et le burlesque, il partage avec le public un regard aiguisé sur la société, mais aussi ses souvenirs d’enfance… De punchline en punchline, avec une énergie débordante, il raconte son parcours d’enfant auvergnat, né dans une famille si nombreuse qu’il faisait connaissance avec ses huit frères et sœurs dans la queue pour aller aux toilettes du F4 dans lequel sa famille habitait à onze personnes.

Prenant à bras le corps le concept du développement de l’enfant, il raconte, comme si on y était, ses vacances au bled, en famille, dans un cadre protégé et enchanteur. Et ses missions de gardien de voiture durant les voyages, rôle qui, on le sent, a façonné toute sa personnalité. Les miracles de l’éducation positive !

Marine Le Pen et l’enfant roi – La chronique de Djamil le Shlag

Au hasard de quelques tacles à la carotide glissés çà et là, il brosse un portrait féroce de notre époque et de ses clichés, sur les immigrés en général et sur les musulmans en particulier. Mais sans jamais tomber dans la facilité ou la caricature. Avec toutefois une telle conviction, une telle énergie, qu’il serait capable de faire crier « Allahu akbar ! » à toute la salle. Enfin, si la salle était remplie de terroristes… À moins que cette phrase ne retrouve son sens originel ?…

Et tant que nous sommes dans l’histoire et le sens… Connaissez-vous l’origine des chiottes turcs ? Non ? Vous ne pouvez laisser cette lacune dans votre culture générale, alors que Djamil le Shlag vous l’explique comme personne. Et bien entendu, sans jamais user de la facilité de cibler quelques têtes de Turc…

Djamil le Shlag joue à Paris, mais tourne aussi en ce moment dans toute la France pour vous faire partager son univers. Si vous voulez contrer le grand remplacement : allez-y ! Si vous n’y croyez pas : allez-y aussi !

Poutine VS le reste du monde – La chronique de Djamil le Shlag

Dans tous les cas, vous ressortirez de la salle avec des courbatures aux zygomatiques. Je vous aurai prévenus ! Je vous aurai prévenus !

Delphine Hossa

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.