La culture se partage !

BIG DEZ – Blues from Chicago, Rock for ages

Big Dez

Sur son dernier album, Chicken In The Car And The Car Can’t Go, Big Dez cuisine un blues étoilé chez Gault et Millau. Parfois condimenté jazzy ou relevé d’un soupçon de funk, parfois détendu à la fleur de soul, toujours goûteux pour celles et ceux qui s’en gobergent. L’esprit Chicago / Memphis rode autour des brochettes que nous offre le sextette. A l’opposé de menus convenus, fier de ses racines musicales, Big Dez ne déteste pas non plus gominer ses spare ribs d’une enveloppe Hillbilly ou d’un doigt de Vermouth. Boggie ? Rythm and Blues ? N’en jetez plus ! To Rock and Roll, une devise !

BIG DEZ – Baile Wermut

Le Chef garagiste et ses mécanos n’en sont pas à leur premier dragster. Le moteur de Big Dez comptaient déjà neuf soupapes sous sa culasse, en rajouter une dixième promet d’équilibrer son rugissement, de prendre des tours supplémentaires, façon V10 d’un Dodge Viper. Après avoir laissé du pneu sur le bitume des métropoles US, d’Austin à Saint-Louis en passant par l’inévitable Chicago, le bolide revient en France, son pays de naissance.

Big Dez
Article de Vintage Guitar sur Phil “Big Dez’ Fernandez

Phil Fernandez, lubrifiant es six cordes qui harmonise la formation, ne sort pas de derrière le cache culbuteur cabossé d’un bicylindre. Reconnu comme une Ford T sur-gonflée au même titre qu’un Popa Chubby ou un Stevie Ray Vaughan, il maîtrise son vilebrequin, actionne sa propre bielle.

Take Me To South Carolina

Les solos de guitare surgissent fort à propos, épousent savamment le lit de la rivière où ils se coulent, cours d’eau tracé par les autres instruments. Chacun tient sa place et son rôle, de la seconde Stratocaster à l’orgue, du duo basse /batterie à l’harmonica. Les notes cristallines issues des claviers évoquent les écossais de Stone The Crow, du pur jus 70’s. Étonnant comme la musique estampillée américaine sied si bien aux musiciens du monde entier, « f …in’ froggies » en tête. S’il fut un temps où le rock français parallélisait le vin anglais (J. Lennon), Big Dez, en bon œnologue, détenteur d’une AOC contemporaine, élève ses partitions au rang de Grand Cru Classé.

BIG DEZ – The Come Back

Si Johnny Winter musclait son propos aux décibels du hard rock, de sa voix blanche passée au brou de noix, Big Dez noircit le sien. L’atmosphère empoissée d’un juke joint prend alors le pas. Mais lorsque le pony express crame la diligence, horde d’Appaloosa montés à cru, c’est au Zénith qu’elle nous envoie !

Sur le pont depuis 1996, de tours en tournées, on aurait pu craindre un certain ronronnement, le souffle usé d’un félin exténué. Loin d’une ressassée monotone, les dix morceaux de Chicken In The Car And The Car Can’t Go picorent tous les styles affiliés au blues, celui qui médaille les poitrines nantis d’un grand « B ». Chez Big Dez : « Quod abundat non vitiat », « Ce qui abonde ne vicie pas ».

Big Dez

Même sculpté dans du marbre de Carrare, un album ne fait pas une renommée. Arène sans abris, c’est sur scène que l’on juge les hommes et les femmes de talent. Exposant le sien sur les projecteurs du monde entier, c’est bien sur les planches que l’art de Big Dez s’exprime à son plus haut degré. Public en main, la bande de cueilleurs de coton fomente des transpirations profuses, des réunions orgasmiques, des communions copulatives.

Big Dez

La sortie de Chicken In The Car And The Car Can’t Go étant prévue le 12 novembre 2021, faut-il patienter pour en siroter le contenu ? Penses-tu ! Pressés de le partager, les gaillards et leur blonde l’ont déjà mouliné live dans son intégralité !

Chicken In The Car And The Car Can’t (won’t !) Go ! (live 05/2021)

Vous l’aimez blues, rock, vertueuse et vigoureuse ? Venez voir/écouter la musique d’ici.

Thierry Dauge

BIG DEZChicken In The Car And The Car Can’t Go – Novembre 2021

Distribution Socadisc
Egalement disponible sur les plates-formes numériques dont : iTunes, Spotify, Virgin, Deezer, etc.

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.
Article précédentBrian Setzer & The Stray Cats, le rockabilly surprend les 80’s
Article suivantLOWPKIN – Next Value
Amoureux des 70’s et du hard rock en particulier, Thierry Dauge est chroniqueur sur Culturesco par amour de l’écriture musicale. Co-auteur du livre"Pop rock - Les instruments de l'ombre" aux éditions du Camion Blanc, collaborateur de Vivi pour "Mes Années Trust", parce que le rock est loin d'être mort ...