La culture se partage !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Philippe Pascal vu par Dominique A

dominique ané fleurs pour philippe pascal marc seberg marquis de sade
Dominique Ané : Fleurs pour Philippe

Une Admiration Pour Marc Seberg

Humblement dédié à Pascale Le Berre

Voilà un petit livre marquant, authentique et émouvant. Dominique Ané, plus connu dans le milieu musical sous le nom de Dominique A, rend un hommage limpide et sans concession à une des grandes figures de proue de la new wave française : Philippe Pascal, décédé le 12 septembre 2019.

Marc Seberg – Les Ailes de Verre (titre préféré de Dominique A)

Philippe Pascal est avant tout l’image symbolique de l’épisode qui marque les fondations d’un mouvement qui bouge sans arrêt avec Marquis de Sade en tête de liste. En deux albums entre 1979 et 1981, le groupe bouleverse la scène française comme l’a fait, toutes proportions gardées, Joy Division à cette même période. Puis vint, après séparation douloureuse, la création de Marc Seberg, à partir de 1983, avec un album sombre qui sera poursuivi par Le Chant des Terres, en 1985, sommet du groupe et l’apport des claviers de Pascale Le Berre (début de longues années d’intimité avec notamment la collaboration en duo de Philippe Pascale, l’espace d’un album et de deux singles). En 1987, Lumières et Trahisons emporte le groupe vers les sommets… de l’underground.

 Marc Seberg – Décembre

Tout cela et la suite, l’auteur l’écrit de son point de vue, avec sa timidité de débutant nantais qui n’ose pas aborder un personnage qu’il vénère jusqu’à lui faire avouer le contraire de ce qu’il pense de lui. Les labels et producteurs sont implacables.

Heureusement, ils parviendront à se rencontrer, pas forcément à échanger profondément, mais à s’admirer mutuellement sans oser se l’avouer.

Dominique A – L’Eclaircie (reprise de Marc Seberg)

Dominique Ané décrit tout cela de façon remarquable, sans pathos, sans regrets mais avec lucidité, honnêteté et humilité. Toute la force de ce petit livre réside dans des moments à la fois en apnée et en apesanteur mais avant tout avec sincérité.

Quant au titre de l’ouvrage, il s’ouvre à la dernière phrase.

 Dominique A – National 137 (2018) – Hommage prémonitoire à Philippe Pascal et aux années 80 disparues

Dominique Ané – Fleurs Plantées par Philippe

Mediapop Editions – 64 pages – 10 €

Patrick Bénard

« Je vins à Rennes de plus en plus souvent. J’y avais lié des amitiés, et j’y répétais ou enregistrais régulièrement. Je n’y croisai jamais Philippe, ni ne cherchai à le revoir, mais je le savais là, pensais à lui, et souvent, en marchant dans les rues à la nuit tombée, je me sentais comme immergé dans certaines de ses chansons. Elles en étaient l’écho nocturne parfait. Arpentant les pavés détrempés de la rue Saint-Michel ou dans les bars où je m’engouffrais, le son de sa voix semblait guider mes pas, comme si elle était une émanation des lieux, des vieilles pierres du centre, et qu’elle avait pris possession de la ville. »

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •