Joy Division Sessions 1977 1981 par Pierre Frederic Charpentier

1
957

Quatre années qui ont bouleversé l’histoire du rock

Joy Division, sessions 1977 - 1981 Par Pierre-Frédéric Charpentier
Joy Division, sessions 1977 – 1981 Par Pierre-Frédéric Charpentier

Tous les titres décortiqués musicalement

Le 18 mai 2020, il y aura quarante ans que le chanteur de Joy DIVISION, Ian Curtis a mit fin à ses jours en 1980, retrouvé pendu dans la cuisine, par sa femme qui revenait chez elle, à l’aube, accompagnée de sa fille âgée d’un an.

Il n’est pas question dans ce livre de retracer une nouvelle version de l’histoire de Joy Division, mais d’en parler différemment.

Joy Division – Transmission

Et là, Pierre-Frédéric Charpentier réussit un véritable tour de force. Il décortique toutes les sessions effectuées entre 1977 et 1981, à savoir depuis leurs tous débuts avec Warsaw, voire même avec Stiff Kittens, puis Joy Division, avant de laisser la place aux prémices de New Order. L’ensemble est décortiqué au scalpel, de façon ultra-précise, titre par titre, note par note. L’acharné doit posséder tout ce qui est possible pour avoir pu disséquer à ce point les différences d’enregistrements et la manière de construire et de faire évoluer tel ou tel titre.

En poussant plus loin, il décrit la manière dont le trio restant a souhaité continuer, tant bien que mal, chacun essayant de chanter à la place du maître.

Ainsi commence à naître, New Order avec deux EP puis l’album Movement, toujours produit par le gourou Martin Hannett, mais en total bisbille avec eux. Ce sera leur dernière collaboration, comme un hommage final à leur fidèle chanteur et ami, décédé seulement quelques mois plutôt. New Order sera pris en main dès lors par Arthur Baker qui donnera le tube planétaire électro, « Blue Monday », en 1983.

New Order – Procession (Palace, 17 avril 1982)

Il faut retenir de ce livre avant tout le côté chirurgical. L’auteur dépouille tous les titres possibles, et même de potentiels inédits, ce qui paraît impensable à l’heure actuelle. Que cela dure dix secondes ou deux minutes, il extirpe la moindre différence.

Personnellement je pensais posséder tous les titres de Warsaw, Joy Division et New Order de cette période, à savoir une soixantaine de morceaux. Il va falloir revoir mon jugement tellement ce bouquin est fascinant, ouvert, ne faisant cadeau à personne.

Control – Bande Annonce du film de Anton Corbijn (2007)

Une pensée pour ce beau slogan : «Il a changé l’histoire de la musique, sans le vouloir, sans le savoir». Il est issu de l’affiche du formidable film Control d’Anton Corbijn, sorti en 2007. Le « il » va plutôt aller du côté de Joy Division, cette fois, plutôt que de Ian Curtis, même s’il n’y a rien à toucher.

Pierre – Frédéric Charpentier – Joy Division, Sessions 1977 – 1981

Le Mot Et Le Reste – 500 pages – 28 €

Patrick Bénard

 

1 COMMENTAIRE