Queen et Siouxsie and the Banshees : Pop and Rock around 1978

0
605

Queen et Siouxsie and the Banshees : Pop and Rock around 1978

Around the year 1978

Novembre 1978

En ce mois de novembre, l’ancien et le nouveau monde musical britannique se croise chez les disquaires : Queen et Siouxsie and The Banshees copulent dans les bacs. L’un étant sensé éradiquer l’autre que va-t-il en être en réalité ? Sortons la loupe …

Après les avoir largement exposés autour des Sex Pistols, Siouxsie Sioux recouvre ses seins au sein des Banshees. Côté Queen, c’est en Suisse qu’il faut chercher, les musiciens venant de s’y offrir un studio d’enregistrement. Les résultats de l’enquête révèlent qu’en matière de sillons, le soc de la platine laboure The scream pour la Diva punk et ses potes, Jazz pour la Reine.

QUEEN – Mustapha

SIOUXSIE and the BANSHEES – Jigsaw feeling

Dans The scream, la proposition musicale adopte des abords punks sous couvert de rock alternatif. Le post punk, la new wave, la « malaxeuse » des genres est à l’œuvre. L’esprit de parfum extrait de l’alambic prend carrément des fragrances initiatrices, une musicalité nouvelle que d’autres ne tarderont pas à cloner. En cela, la cover d’« Helter skelter » montre tant la voie suivie que la voix qu’elle expose, toutes deux désincarnées.

En face, Queen multiplie les pistes mélodieuses sans se montrer putassier, chaque titre dressant des ponts originaux entre rock, hard rock et ce quelque chose propre au groupe, à Freddie Mercury. Deux ou trois morceaux sont néanmoins dispensables, sans grand intérêt, le reste des joyaux magnifiant à ce point la couronne, que la Reine, loin d’usurper son trône, signe des lettres de cachet inégalées.

SIOUXSIE and the BANSHEES – Nicotine stain

QUEEN – Bicycle race

L’alentour musical n’est pas en reste, notamment : Kate BushThe kick inside, The Rolling StonesSome girls, Elvis Costello, This year’s model, The PoliceOutlandos d’amour, BlondieParallele lines ou Patti SmithEaster. Glups ! Du beau monde !

Pop and Rock around 1978

Versus actualités, les tabloïds français sentent le gas-oïl. Point historique : Jeudi 16 mars 1978, le supertanker Amoco Cadiz s’échoue sur les côtes française et d’Armor, non loin du village de Portsall (ça ne s’invente pas !). Il provoque la pire catastrophe écologique maritime que nous la France ait connue. Contexte aidant, nous pouvons écrire que la faune et la flore de la Manche y vivent leur « propre » Covid.

Pour nos deux groupes, pas de pétroles mais des idées !

QUEEN – Don’t stop me now

SIOUXSIE and the BANSHEES – Suburban relapse

En 1978, si l’on devait faire un parallèle entre musique et littérature, nous dirions que Queen s’identifie au roman Le monde selon Garp de John Irving et Siouxsie and the Banshees au Fléau de Stephen King. Une même capacité à capter l’attention, passionnants bien que différents, exubérants dans leurs costumes et poses respectives.

Siouxsie and the Banshees « et » Queen, pour ne pas choisir.

Thierry Dauge