LE ROCK EST MORT (Vive le rock !)

0
153

LE ROCK EST MORT … pas les rockeurs !

Sorti en 2018, voilà un sacré manifeste !

Avec : « Le Rock est mort (vive le Rock !) », Vincent Brunner pour les textes associé à Terreur Graphique pour les illustrations nous régalent d’un ouvrage-BD jubilatoire. Tous les artistes croqués ou croquées sont des « Cadors » de la pop ou du rock. Reflet dans le miroir, leurs caricatures nous les présentent tels qu’elles et ils sont en réalité : ridés, vieillis, bardés des séquelles inhérentes à un mode de vie dit : « créatif », pour le moins destructeur. Qui sa ligne de coke, son verre de schnaps, sa cuillère d’héroïne, son buvard d’acide ou sa boulimie de sexe : à toutes les sauces ! Parce qu’au-delà des dessins, les mots croquent également sous la dent.

Le rock est mort - Vive le rock

Les responsables

Terreur graphique collabore, entre autres, avec Libération et Fluide Glacial, ce qui donne la « couleur » de ses dessins. Et qu’ils soient en noir et blanc n’y change rien.

Vincent Brunner, quant à lui, a œuvré au sein de Rolling Stones Magazine et écrit une dizaine d’ouvrages. Moitié scénariste de BD, moitié auteur, il randonne toujours autour de la musique. On peut, en quelque sorte, le qualifier de « musicalécrivain ».

Médaillés de la sorte, nos deux larrons ne pouvaient qu’écrire des partitions « poil à gratter », de celles qui animent les zygomatiques en musique.

132 – 6 icônes et leurs : Chansons doudous (à écouter en cas de deuil)

Sur les 132 personnages musicaux qui devaient figurer en bonne place dans les pages du recueil, il n’en subsiste que 126. Cinq gladiateurs et une lady ont refusé l’invitation, préférant rendre vie que servir d’étendard. Dans ce cas, comme il est maintenant traditionnel de publier sur les réseaux sociaux, glissons une larme émoticônique et un sur usité : « RIP ».

Au sujet des « Chansons doudous », chacun/chacune des 126 rescapés bénéficie d’une ou plusieurs chansons les caractérisant. Issus de leur propre répertoire, les choix sont judicieux, une image musicale reflétant leur personnalité. Ainsi, pour l’élégant Bryan Ferry retrouve-t-on « Slave to love » et « Honk Kong garden » pour l’addictive Siouxsies Sioux.

Bryan FERRY – Slave to love / SIOUXSIE and The BANSHEES – Honk Kong garden

Pour ne pas conclure

A l’issue de sa lecture, « Le Rock est mort (vive le Rock !) » impose une constatation. Pour le cas où nous en doutions, le rock d’aujourd’hui est bien une affaire de sexa-septuagénaires. La race des « rockeurs » s’éteindra-t-elle avec eux ? Ces derniers temps, à la vitesse où ces juvéniles vieillards nous quittent, on pourrait le craindre. Question : existe-t-il une autre génération susceptible d’occuper la place ? Qui pour reprendre le flambeau ? Quel membre de quel groupe ? Tablons que des personnalités artistiques telles que le Radiohead Thom Yorke, Chris Martin from Coldplay et, chez les filles, Beth Ditto ex Gossip ou PJ Harvey puissent remplir cet office : pour ne pas conclure

Vive le rock ! … et la BD

Si vous souhaitez passer un excellent moment, le postérieur confortablement vissé au fond d’un fauteuil Club, un casque Sennheiser sur les oreilles couvrant le crépitement du bois dans l’âtre de la cheminée : lisez cet ouvrage, là, tout de suite, urgemment ! Il y a de la musique entre les lignes, il y des sons sous le crayon

Thierry Dauge

NB : Outre l’encadré intitulé « Chansons doudous », une rubrique « The Death Club » accompagne chaque personnalité. On y retrouve des musiciens à présent décédés qui ont compté dans la vie ou la carrière des artistes.

Problème : John Paul Jones est cité deux fois dans cette rubrique ! (CF Cat Stevens – p29 et Jimmy Page – p34). Pourquoi est-ce un problème ? Mais c’est que le bassiste à vie de Led Zeppelin est toujours vivant !!! Vincent Brunner ! Allons ! …

Le rock est mort - Vive le rock

 

Titre : Le Rock est Mort (Vive le Rock !)
Auteur : Vincent Brunner
Illustré par: Terreur Graphique
Editions Flammarion2018
ISBN 2081424967 9782081424968
192 pages – 19€90