Stéphane Koechlin – Le Dernier Eté de Grace Slick

1
2225
La culture se partage !

17 juin 1978, La Vraie Fin du Mouvement Hippie

Stéphane Koechlin
Stéphane Koechlin

Jefferson Airplane, hippie par excellence

Stéphane Koechlin retrace en 200 pages le mouvement hippie. Il le pousse jusqu’au boutisme en l’entraînant jusqu’en 1978, alors qu’il était déjà à bout de souffle, déchiré par la vague punk. Mais l’idée du livre est justement de coller ce mélange incompatible et de le rassembler quand Grace Slick détruit tout ce qu’il y a autour d’elle, dépitée par les conséquences néfastes de cette période.

Alors l’auteur préfère effectuer un retour en arrière et parler de la formation de Jefferson Airplane, le groupe par excellence du mouvement hippie, entre 1967 et 1970. Trois années qui vont les amener jusqu’au stéréotype, justifié, du mouvement, soit une belle femme provocante, au chant bluesy, entourée de musiciens exemplaires, enchaînant hit sur hit.

Jefferson Airplane – Somebody to Love

Stéphane Koechlin n’a pas tort de resituer l’ambiance qui régnait à San Francisco à cette époque. Il a aussi raison d’en mesurer les conséquences qui la mènera à la folie et ajournera sa carrière au sein du Jefferson Starship (le groupe ayant changé de nom après le départ des trois-quarts des membres).

Soutenez Culturesco sur Tipeee

Pourtant, le Jefferson Airplane fut le seul groupe à participer, pour le pire et le meilleur, aux trois festivals les plus mémorables de cette période : Monterrey, Woodstock et le pathétique Altamont qui se finira dans le sang et les larmes.

Jefferson Airplane – White Rabbit

Ce 17 juin 1978, selon l’avis de l’auteur, est le coup de grâce, donné au mouvement, en Allemagne, en pleine guerre froide, où Grace Slick se répandit en mots remplis de haine involontaire mais bourré de drogue et d’alcool au point de déblatérer n’importe quoi.

Ainsi, selon Stéphane Koechlin, prend fin définitivement le mouvement hippie qui se voulait ouvert à toutes les possibilités : l’amour, la paix mais pas la guerre, alors qu’elle rugissait au Vietnam.

Stéphane Koechlin – Le Dernier Eté de Grace Slick

17 juin 1978, La Vraie Fin du Mouvement Hippie

Le Castor Astral – collection A Day In The Life – 208 pages – 15,90€

Patrick Bénard

Did you enjoy this article?
Inscrivez-vous afin de recevoir par email nos nouveaux articles ainsi qu'un contenu Premium.
Écoutez Pop Culture Radio
00:00:00
Article précédentRonnie James DIO – La voix de Dio
Article suivantLE ROCK EST MORT (Vive le rock !)
Ecrivain, chroniqueur, animateur radio, créateur de la revue « Cinémanie », autour du cinéma dit d’art et d’essai, spécialiste du groupe The Cure, archiviste... 2020 : "Le Post Rock" essai sur le post rock de Mogwaï à Godspeed You Black Emperor - Camion Blanc 2014 : « On the rocks –le rock de 2007 à 2014 » chroniques livres et cd rocks, interviews –Editions Vaillant 2010 : « Dans la Tête de Robert Smith », roman fiction autour de l’histoire des Cure et de Robert Smith – Edilivres 2007 : « Chroniques Frénétiques, une histoire intime du rock », roman, prix Technikart. 2001 : « Les Iles du Désert », polar autour du rock – Editions Nykta

1 COMMENTAIRE